Quatre semaines de vacances en moins au 2e et 3e trimestre pour rattraper le retard du 1er

Déroulement normal des classes à compter du 18 octobre

Examens maintenus en mai/juin pour le moment

La reprise des classes lundi prochain se fera selon le même modèle que pour le premier trimestre. C’est ce qu’a annoncé la Vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, hier. Selon le plan établi, tous les étudiants retourneront à l’école en même temps le 18 octobre. Les programmes d’études pour les examens du Primary School Certificate Education (PSAC) et du National Certificate of Education (NCE) seront allégés. En revanche, les examens de School Certificate et de Higher School Certificate sont pour l’heure maintenus en avril/mai/juin.

Le deuxième trimestre débutera avec un « staggered time table », comme tel était le cas pour le premier trimestre. C’est-à-dire que les étudiants des grades 4, 5, 6, 9, EP9+, 11 et 13 iront à l’école trois jours par semaine. Ceux des grades 1, 2, 3, 7, 8, EP7, EP8, EP9, 10 et 12 auront, eux, deux jours d’école seulement. Le même système sera appliqué pour le préscolaire et les Special Education Needs. Les institutions tertiaires démarreront avec le « blended mode of learning », soit en ligne et en présentiel.

Toutefois, à partir du 18 octobre, tous les étudiants, indépendamment des grades et des secteurs, retourneront en classe en même temps. En vue de rattraper le retard du premier trimestre, qui s’élève de 21 à 27 jours, le deuxième trimestre sera étendu de deux semaines. Ainsi, au lieu d’aller en vacances le 3 décembre comme prévu initialement, les étudiants devront patienter jusqu’au 17 décembre. L’école reprendra le 10 janvier.

Le troisième trimestre comptera également deux semaines de plus. Ce qui fait que le calendrier scolaire prendra fin le 29 avril au lieu du 15 avril. Il reste à voir comment le Mauritius Examinations Syndicate va gérer cela, étant donné que les examens de SC et de HSC auront déjà démarré à cette période – en particulier les épreuves pratiques. On sait que Cambridge impose des conditions concernant l’accès aux centres d’examen et qu’il faudra surtout éviter de faire du bruit afin que les candidats puissent se concentrer.

À ce sujet, la VPM et ministre de l’Éducation ne prévoit pas de changement dans le calendrier des examens. Elle a assuré que les examens seront maintenus en avril/mai/juin et qu’il n’est pas question de revenir à l’ancien calendrier scolaire, en dépit des difficultés d’ordre pratiques rencontrées cette année ; notamment, la tenue des examens en période de pluie avec les risques de pluies torrentielles et les résultats tardifs des examens du HSC.

À la question du Mauricien à ce sujet, la ministre a déclaré : « Personne ne voulait tous ces chamboulements, mais il faut considérer les intérêts de l’ensemble des étudiants. Et non seulement ceux du SC et du HSC. Nous avons allongé les deux prochains trimestres de deux semaines dans le but de permettre de couvrir le programme. En même temps, les candidats de SC et de HSC ont eu un an et demi pour se préparer. »

Quant à savoir si les résultats de HSC seront communiqués également vers la mi-septembre l’année prochaine, Leela Devi Dookun-Luchoomun a déclaré qu’il faudra le vérifier auprès de Cambridge International Examinations. Les mock exams se tiendront à la fin du deuxième trimestre, tout comme les autres contrôles pour les autres classes. Le modular assessment de Science et Histoire/Géographie aura également lieu en décembre prochain.

Toutefois, au niveau des examens locaux, il y aura bien du changement puisque la ministre a annoncé que les programmes d’études pour le PSAC et le NCE seront allégés. Au niveau de Rodrigues et d’Agalega, le calendrier scolaire sera maintenu comme prévu initialement, étant donné qu’il n’y a pas de cas de Covid-19 dans ces îles.

Concernant le protocole sanitaire, les écoles ne fermeront plus lorsqu’il y a un cas positif au Covid-19. Seules les classes concernées seront fermées pour la désinfection. Les étudiants seront en isolement pendant un jour. Ils auront droit à des cours en ligne. Leela Devi Dookun-Luchoomun a également lancé un appel à tous les partenaires, afin que le protocole soit strictement respecté et que les établissements soient nettoyés régulièrement.

Pour ce qui est de la vaccination des étudiants, elle a annoncé qu’une première cargaison de Pfizer arrivera « après le 20 septembre ». Les étudiants de 17 ans seront considérés en priorité pour la vaccination et la suite se fera en ordre décroissant.

La VPM et ministre de l’Éducation a insisté sur la nécessité de reprendre les classes en présentiel, en s’appuyant sur les recommandations de l’UNESCO et de l’UNICEF et en tenant compte de l’incidence psychologique du confinement sur les jeunes.