Les leaders du MMM, du PMSD et du PTr, respectivement Paul Bérenger, Xavier-Luc Duval et Navin Ramgoolam, ainsi que le leader de l’opposition, Arvin Boolell, ont unanimement condamné le « timing » du gouvernement dans la tenue des élections villageoises, le 22 novembre.

Suite à une réunion à Ebène ce mardi 20 octobre, les quatre leaders ont soutenu que le gouvernement aurait dû donner « plus de temps » afin que la population s’organise pour ses élections.

Ils ont également tenu à préciser que les trois partis politiques ne participeront pas activement à ces élections, nuançant qu’ils encourageront la population et au regroupement politique à y prendre part.

Les réunions tripartites, animées par six personnes de chaque parti de l’opposition parlementaire, reprendront à partir du lundi 26 octobre.