Le 25 juillet 2020, le MV Wakashio s’échouait au large de Pointe-d’Esny et cause une catastrophe écologique jamais vue à Maurice. Le “bulk carrier” en provenance du Singapour, transportait 3800 tonnes d’huile lourde. Ce n’est qu’une semaine après le naufrage que les premières grandes manoeuvres de l’opération de renflouage du MV Wakashio ont été enclenchées. La suite, on s’en souviendra à jamais. Ce jour « noir » n’a pas affecté que les habitants de cette région. Ces tonnes d’huile lourde avaient touché toute la population mauricienne, même à étranger. Mais, ce triste anniversaire nous rappelle aussi cette belle marée humaine et citoyenne venue prêter main-forte pour limiter et nettoyer les dégâts.

12 mois se sont écoulés. Les eaux de cette région du Sud-Ouest ont retrouvé leurs nuances de bleue. Du moins à la surface car les séquelles d’une ampleur sans précédent à Maurice sont loin de cicatriser. Les nombreuses images, ayant attiré l’attention internationale et les critiques des défenseurs de l’écologie sur la gestion de ce désastre, sont toujours intactes dans la mémoire.