Photo Illustration

Mis à part la suspension de Dinesh Sooful dimanche dernier, aucune sanction n’a été prise lors de la matinée de mardi, même s’il y a eu deux enquêtes. Les commissaires de courses avaient des concerns par rapport au handling de deux chevaux, à savoir African Rock (7e course) et Patrol Officer (6e course).

Lors de la première enquête, Roby Bheekary et Shirish Narang se sont présentés devant le board pour donner leurs explications. L’entraîneur a expliqué les instructions qu’il avait données à Bheekary avant la course. Le cavalier a par la suite confirmé ces instructions. Les Racing Stewards ont tenté de comprendre pourquoi le jockey avait quitté les barres aux 600m et pourquoi il ne s’est pas servi de sa cravache vigoureusement en ligne droite. Les raisons avancées par Bheekary sont que vu que Shirish Narang lui ayant demandé d’être en one-off pour qu’il puisse bouger tôt, c’est pour cela qu’il avait quitté les barres pour qu’il puisse amorcer son attaque depuis 600m.

En ce qu’il s’agit de l’usage de la cravache, le cavalier a fait ressortir qu’il se sert rarement de celle-ci en ligne droite et qu’il préfère accompagner ses chevaux hands and heels. Les commissaires ont revu quelques-unes de ses courses lors de la journée et cela s’est avéré que le cavalier utilise rarement la cravache. Suite à toutes ses explications, les Racing Stewards ont décidé de ne pas proceed further.

De même pour l’enquête concernant la monte de Swapneel Rama sur Patrol Officer. Gilbert Rousset et Soodesh Seesurrun étaient eux aussi présents. L’enquête concernait son move à la route et sa monte en ligne droite, où il a laissé sa monture aller vers l’extérieur sans rien faire pour la redresser. Concenrnant sa décision à la route, il avait l’intention de lancer son attaque en épaisseur, mais quand Trippi’s Express a lui aussi bougé, Rama a expliqué qu’il avait préféré prendre le dos de Twist Of Fate, qui selon lui était le cheval à battre. En visionnant le film de la ligne droite, le cavalier mauricien a par la suite ajouté que comme le cheval avait tendance à « lay-out under pressure », il a préféré continuer son effort vu qu’il ne gênait personne en allant vers l’extérieur.

Mais le problème pour Rousset et Seesurrun était de savoir pourquoi Rama n’avait pas opté pour le passage à la corde. Ils étaient d’avis que le jockey aurait pu redresser le cheval et profiter du boulevard à la corde, et qu’il aurait peut-être terminé encore plus près ou même l’aurait emporté. Pour Gilbert Rousset, Swapneel Rama « did not show his intentions to go in » et il est d’avis que le cavalier a pris une mauvaise décision. Le cavalier a ajouté que vu qu’il n’est pas très habile de la main gauche, c’est pour cela qu’il n’avait pas changé sa cravache de main.

Avant de délibérer, le Chief Stipe a fait ressortir qu’en revoyant les victoires de Patrol Officer à Maurice, il n’est jamais passé à la corde pour l’emporter, mais tout le temps vers l’extérieur. Ce qui fait qu’aucune sanction n’a été prise contre le cavalier et ses explications ont été notées. Cependant, ils l’ont avisé que la prochaine fois qu’un cheval verse, il vaudrait mieux qu’il redresse sa monture avant de continuer son effort.