Ensam Pu Moris est un projet communautaire dans le respect de l’environnement, lancé par une équipe de jeunes leaders du village de Flacq. Ce projet s’insère dans le cadre du programme National Leadership Engine (NLE), qui a débuté le samedi 11 juillet 2020. Ce concours est organisé par le National Productivity and Competitiveness Council (NPCC) et le ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs. À travers ce projet, ces jeunes Flacquois veulent encourager les Mauriciens à produire leurs propres fruits et légumes avec le minimum de moyens dont ils disposent.

« La mission du groupe réside dans son nom lui-même, à savoir Ensam Pu Moris (Empowering the Nation to promote a Social Agricultural Movement). En tant que jeunes leaders, nous avons pour objectif d’apporter des solutions et de contribuer à la construction d’une société mauricienne forte et durable. Notre mission vise à encourager le jardin potager où chaque famille pourra cultiver ses propres fruits et légumes, selon les moyens dont elle dispose. Par la même occasion, nous tentons de promouvoir le partage de surplus des produits alimentaires avec les voisins dans la communauté », a fait part Hatchootah Suryaprakash, leader d’Ensam Pu Moris.

Selon ce dernier, il y a une variété de fruits et légumes qui poussent assez facilement avec peu d’investissement, de place et de ressources. « Malheureusement, beaucoup de gens, en particulier les jeunes, ne sont pas impliqués dans l’art du jardinage et ne réalisent pas les innombrables avantages que cela peut apporter. En effet, le jardinage potager ne nous permet pas seulement d’avoir des fruits et légumes frais. Il agit aussi comme un analgésique pour de nombreuses personnes et favorise également l’exercice physique dans une certaine mesure. Par ailleurs, le jardin potager contribue à embellir l’environnement et conduit à la réduction des dépenses budgétaires de la famille en nourriture. La mise sur pied d’un jardin potager permet non seulement d’économiser, mais aussi de faire un peu d’argent si certaines familles souhaitent les vendre », dira-t-il.

Le jeune leader a fait ressortir qu’Ensam Pu Moris « s’aligne sur les objectifs de développement durable fixés par les Nations unies », notamment élimination de la pauvreté, zéro famine, bonne santé et bien-être, villes et communautés durables, consommation et production responsables et action pour le climat. « Nos différents efforts ont été orientés vers la promotion de l’art du jardinage et la promotion de l’utilisation du concept de réduire, réutiliser et recycler. Dans ce contexte, notre équipe a procédé à une série de campagnes d’information et d’éducation. Ensam Pu Moris a, entre autres, organisé des ateliers de travail, des conférences pédagogiques et des séances interactives avec des élèves du secondaire et de l’enseignement supérieur. Plusieurs institutions nous ont accueillis, à savoir le Sir Leckraz Teelock SSS, le Professor Basdeo Bissoondoyal College, le Rajcoomar Gujadhur SSS, le Darwin College, le Lycée Polytechnique Sir Guy Forget et l’Université de Maurice », a affirmé Hatchootah Suryaprakash.

Par ailleurs, les jeunes d’Ensam Pu Moris ont organisé des activités agricoles bienveillantes au Dr Chiranjiv Bhardwaj Ashram, à Belle-Mare. L’équipe a aussi fait don de plantes à diverses parties prenantes et a, par ailleurs, organisé des campagnes de nettoyage, notamment à Mahébourg, Flacq, Pointe-aux-Feuilles, Belle-Mare et Palmar pour collecter les déchets qui peuvent être réutilisés comme matériaux pour la construction de structures pour le jardin potager et pour le compostage. De plus, le groupe de jeunes de Flacq a, en collaboration avec le ministère de l’Environnement, de la Gestion des déchets solides et du Changement climatique, procédé à un don de bacs de compostage et d’outils de compostage.

À noter que le programme NLE est une initiative du NPCC en collaboration avec le ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs. Le projet vise à développer une conduite de leadership dans le but d’atteindre une productivité plus élevée et une meilleure vie pour la nation. Le NLE est destiné aux jeunes participants mauriciens âgés de 16 ans et plus pour développer les compétences du 21e siècle. Les jeunes sont responsabilisés grâce à une formation sur l’affirmation de soi, la compétence sociale, les compétences en leadership, le réseautage et la consolidation d’équipe. La formation a débuté le 11 juillet 2020 et a pris fin ce mois-ci. Dans le cadre de la formation, les participants ont été appelés à développer et mettre en œuvre un projet communautaire au profit de leur communauté. Tous les projets sont ensuite présentés à la National NLE Convention.