Photo illustration

Encore une autre innovation pour l’Université de Maurice (UoM). L’institution d’enseignement supérieur lancera, à partir de septembre prochain, sa plateforme numérique, iLearn, qui a pour slogan « Learn. Inspire. Lead ». Cette technologie, qui s’intitulait « Xenops », est maintenant connue sous le nom de « XenEd », considérée comme une adaptation avancée de cette plateforme libre destinée à l’enseignement en ligne. Basée sur le concept de “l’Open Learning and Micro-credentials”, cette plateforme numérique est destinée aux Mauriciens ainsi qu’aux étrangers.

L’UoM indique que les points recueillis à la fin des cours suivis pourront être comptabilisés si l’étudiant souhaite poursuivre ses études dans une autre université. Elle offre des fonctionnalités permettant de contrôler et suivre le progrès de l’étudiant et fournit également une expérience d’apprentissage en ligne transparente et flexible à des apprenants issus de différents milieux.

« L’UoM a toujours été pionnier dans le développement de la technologie d’enseignement en tant qu’un domaine académique. Elle a démontré l’exemple en termes de développement de capacité des enseignants et l’innovation dans l’enseignement et l’apprentissage à travers la technologie.

Cette initiative est un autre exemple de notre vision élargie pour diriger la transformation numérique de l’éducation et ouvrir l’accès à la formation pointue en vue de développer la main-d’œuvre de l’avenir du pays », explique le Pro-Vc (Planning and Resources) de l’UoM, le Dr Mohammad Issack Santally.

Plusieurs modules en ligne de l’UoM et ses ressources éducatives ouvertes seront offerts sur cette plateforme. Le Dr Mohammad Issack Santally a également fait ressortir que « la vision à long terme est d’élargir cette initiative en une grande plateforme de développement de capacité qui soutiendra le développement professionnel continu au niveau national afin d’accélérer la croissance de Maurice en tant que société de connaissances ».

La plateforme sera lancée en septembre, avec un cours en ligne sur l’Internet des Objets. Ce cours gratuit est destiné aux Mauriciens et aux étrangers à partir de septembre. Selon l’UoM, ce cours a été élaboré en tant qu’un “open educational resource” (OER) grâce au concours du Commonwealth of Learning. L’UoM soutient le concept de “micro-credentials” en se basant sur la technologie de la “Blockchain”, où ceux intéressés par ce cours pourront s’y inscrire gratuitement, ou contre un paiement. Ils auront la possibilité d’obtenir des “micro-credits” qui pourront être comptabilisés et transférés en des compétences universitaires reconnues.

Cette initiative de l’UoM a été réalisée grâce à la collaboration de Crystal Delta Pty Ltd. Selon Balaji Baradhazhvar, le CEO, cet accord est « le renforcement de la politique de la compagnie pour promouvoir les universités dans les petites îles et contribuer au développement économique et éducatif de leurs régions ». L’entreprise travaille déjà avec l’University of South Pacific (USP), la Fiji National University (FNU) et la Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT).

Les cours, qui seront dispensés par le biais de cette plateforme, porteront sur les TIC, la culture numérique, le développement du travail des jeunes, le développement du leadership, les droits de l’homme et plusieurs autres domaines en rapport avec les objectifs de développement durable. L’université, par l’intermédiaire de son unité de conseil, s’engagera également auprès des différentes parties prenantes, en particulier le secteur privé, afin de mettre en place des formations en ligne personnalisées pour améliorer les compétences de leur personnel. Pour l’instant, la plupart des formations sont dispensées sur le campus.