Denmark's players take part in an MD-1 training session at the Johan Cruyff Arena in Amsterdam on June 25, 2021, on the eve of their UEFA EURO 2020 round of 16 football match against Wales. (Photo by Kenzo Tribouillard / AFP)

Désormais, c’est sans filet! Avec la fin du premier tour de l’Euro, le tournoi entre dans sa phase à élimination directe à partir des huitièmes de finale, de samedi à mardi, avec les traditionnelles règles de départage, de la prolongation aux tirs au but.

. Règlement

La phase de groupe ayant éliminé huit des 24 sélections en lice, restent 16 équipes placées dans un tableau à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu’à la finale programmée le 11 juillet au stade de Wembley à Londres.

Disputés sur une rencontre unique de 90 minutes et avec une possible prolongation de deux fois 15 minutes en cas d’égalité, puis des tirs au but si l’égalité persiste, ces matches couperets éliminent le perdant et permettent au vainqueur de passer au tour suivant.

. Remplacements

Comme depuis la reprise du football après l’irruption de la pandémie de Covid-19, qui a surchargé le calendrier et accentué les risques de blessure, cinq remplacements sont admis pour chaque match – au lieu de trois lors des précédentes éditions -, une règle déjà adoptée pour d’autres compétitions.

En cas de prolongations, un sixième remplacement est autorisé.

L’UEFA a également permis aux sélectionneurs de convoquer 26 joueurs, mais seuls 23 figurent sur chaque feuille de match: trois doivent donc s’asseoir en tribune.

Les listes de joueurs retenus ne peuvent désormais plus être modifiées, à l’exception des gardiens qui peuvent eux être remplacés avant chaque match « en cas d’incapacité physique ».

. Suspensions

Comme pour tous les grands tournois, les joueurs ou officiels exclus sont automatiquement suspendus pour le match suivant de la compétition – mais en cas d’infraction grave, l’instance disciplinaire de la Fifa peut alourdir la sanction et l’étendre à d’autres compétitions.

Les suspensions à la suite d’un carton rouge non purgées durant l’Euro sont reportées aux matches de qualification pour la Coupe du monde.

Côté avertissements, les joueurs et officiels recevant deux cartons jaunes sont suspendus pour le match suivant, mais leur compteur repart à zéro à l’issue des quarts de finale.

. VAR

Introduite au plus haut niveau lors du Mondial-2018 et régulièrement décriée, l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) a fait sa première apparition à l’Euro, avec son lot de penalties accordés ou de buts refusés après revisionnage des images.

Le recours ou non aux « arbitres assistants vidéo » est laissé « à la libre appréciation de l’arbitre » principal, sans recours possible, précise l’UEFA.

. Dotation

Pour le football européen, financièrement étranglé par l’arrêt des compétitions au printemps 2020 puis la reprise dans des stades vides, l’Euro est un enjeu financier: en 2018, l’UEFA prévoyait de distribuer 371 millions d’euros aux 24 participants, un montant abaissé début mai à 331 millions d’euros, alors que les recettes de billetterie seront amputées par les jauges limitées.

Une sélection éliminée dès le premier tour et battue à chaque rencontre va ainsi toucher 9,25 millions d’euros.

Pour la phase à élimination directe, une sélection qualifiée pour les huitièmes de finale perçoit 1,5 million d’euros additionnels, puis 2,5 millions en atteignant les quarts, 4 millions pour les demi-finalistes, 5 millions pour l’équipe battue en finale et 8 millions pour le vainqueur, qui pourra avoir empoché au total jusqu’à 28,25 millions d’euros.

Les revenus de l’Euro doivent aussi alimenter les 775 millions d’euros versés aux 55 fédérations européennes sur le cycle 2020-2024 au nom de la « solidarité », et les clubs se partageront 200 millions d’euros pour avoir mis leurs joueurs à disposition.

. Covid

Si une équipe est partiellement placée en quarantaine ou à l’isolement, le match se jouera comme prévu si l’équipe « dispose d’au moins treize joueurs, y compris un gardien ». Si c’est impossible, l’UEFA peut le reprogrammer « dans les 48 heures », quitte à le faire dans un autre site.

Si cette reprogrammation est impossible, l’instance sanctionnera l’équipe jugée « responsable de l’annulation du match » d’une défaite par forfait sur le score de 0-3.