France's forward Olivier Giroud (L) and France's forward Antoine Griezmann react after the UEFA EURO 2020 Group F football match between Hungary and France at Puskas Arena in Budapest on June 19, 2021. (Photo by Laszlo Balogh / POOL / AFP)

Le volcan brûlant de la Puskas Arena s’est refermé sur les Bleus, tenus en échec samedi à Budapest (1-1) par une équipe hongroise surchauffée par ses fervents supporters et ravie de retarder la qualification des champions du monde pour les huitièmes de l’Euro.

En pleine confiance après son succès inaugural contre l’Allemagne à Munich (1-0), l’équipe de France a subi une inattendue piqûre de rappel, éreintée par les températures caniculaires de l’après-midi hongroise et assommée par les chants vibrants des 55.998 supporters de la seule enceinte de la compétition remplie à 100%.

Antoine Griezmann, pour son 50e match d’affilée avec les Bleus sans en manquer un seul, a évité aux Tricolores un vrai faux pas en égalisant (66e), après le but tout en rapidité d’Attila Fiola, fulgurant devant Benjamin Pavard et Raphaël Varane au bout d’une première période haletante (45e+2).

Mais la déroute était proche, dans une ambiance d’un autre temps, une atmosphère que les Bleus n’avaient plus connue depuis Konya il y a précisément deux ans, antre turque d’un revers marquant, en qualifications à l’Euro (2-0).

La Hongrie empoche son premier point dans le « groupe de la mort », dominé par la France (quatre points) avant le duel entre le Portugal (3 pts) et l’Allemagne (0 pt), plus tard samedi à Munich.