L’Angleterre sera un « adversaire redoutable » mais l’Ukraine a déjà montré son « caractère », a estimé vendredi le sélectionneur ukrainien Andriy Shevchenko avant leur duel en quart de finale de l’Euro samedi au Stadio Olimpico de Rome.

Le sélectionneur des « Three Lions » Gareth Southgate compte, lui, sur « la bonne attitude » et « la foi » de ses joueurs pour passer l’obstacle Ukraine afin de rallier les demies.

Principaux points de la conférence de presse de l’Ukraine et l’Angleterre.

L’Ukraine en outsider

Andriy Shevchenko, sélectionneur de l’Ukraine: « On est conscient de la qualité de l’adversaire qu’on va rencontrer demain. C’est l’une des équipes les mieux équilibrées, avec des joueurs fabuleux. Je veux saluer le travail de Gareth Southgate (sélectionneur anglais, ndlr), qui a constitué un très bon groupe. L’Angleterre vit sans doute l’un des meilleurs moments dans son histoire. Le football anglais est en pleine progression, la finale de la Ligue des champions a été fantastique entre Chelsea et Manchester City… Demain, ce sera le match le plus difficile pour nous, contre un redoutable adversaire. (…) Mais nous sommes aussi une bonne équipe. On a déjà eu l’occasion de montrer notre caractère, on a montré des principes de jeu et on n’en changera pas. »

. L’Allemagne, c’est du passé

Gareth Southgate (sélectionneur de l’Angleterre): « Le match (contre l’Allemagne) a été intense mais n’a duré que 90 minutes, donc tout le monde va bien. On a un groupe de joueurs relevé et un banc solide, ça pourrait jouer en fin de match (…) Après le (huitième), on est vite passé à autre chose. On n’en est pas encore là où on veut arriver, cela n’a pas été très dur de se reconcentrer. La bonne attitude est là, la confiance est là. La foi aussi. C’est presque bien de sortir de Wembley parce que ça aurait été dur de recréer la même atmosphère 3 jours plus tard. Avoir un autre endroit et un autre environnement est bon pour nous ».

Tifosi pro-Ukraine à Rome?

Andriy Shevchenko: « Ce n’est pas une bonne nouvelle pour le football mais on comprend la situation et les restrictions mises en place par rapport à la pandémie de coronavirus (quarantaines imposées en Italie aux voyageurs arrivant du Royaume Uni et d’Ukraine, ndlr). On espère qu’il y aura une importante communauté ukrainienne qui viendra au stade, je les invite à venir soutenir l’équipe. On attend aussi que les supporters italiens viennent au stade et supportent l’Ukraine! L’Ukraine mérite le soutien des supporters, d’abord en raison de la qualité de son jeu et pour avoir toujours essayé de bien jouer. Mais l’Angleterre a aussi très bien joué et ils ont également beaucoup de supporters. Demain, on verra qui supporte qui… »

. De nouvelles conditions de jeu

Southgate: « (à Rome) il ne fera pas aussi chaud que contre la Croatie (lors du premier match, joué à 15h00 heure française) et le soleil sera en train de se couchera donc ça sera plus supportable. Nos joueurs sont assez habitués à jouer sous ces températures. Il sera évidemment important de bien utiliser le ballon et d’avoir une stratégie de réhydratation, mais toutes les équipes ont ça, sincèrement (…) Il n’y aura pas de spectateurs anglais et ce sera très différent pour nous, mais les joueurs sont maintenant habitués à jouer dans des stades vides. Il faut créer sa propre atmosphère et ça demande d’avoir des leaders et on en a dans cette équipe ».

. Solide défense anglaise

Oleksandr Zinchenko, milieu de l’Ukraine: « Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le fait que l’Angleterre n’ait pas pris de but à l’Euro montre qu’ils ont très bien défendu. Walker et Stones (ses coéquipiers de Manchester City, ndlr) font une très belle saison. Mais il n’y a pas d’équipe parfaite, toutes les équipes ont leurs points faibles. A ce stade de ce tournoi tout est possible. On fera de notre mieux, on va essayer de les surprendre. Mais, bien sûr, on réalise que pour réussir à passer ce tour, on va tous devoir jouer le meilleur match de notre vie. »

Harry Maguire (défenseur de l’Angleterre):

« Ce n’est pas que le travail d’une défense, c’est aussi celui d’un grand gardien et le travail une équipe en tant qu’unité, avec des attaquants infatigables qui ne laissent pas de temps aux défenseurs adverses de construire. C’est une effort collectif, mais c’est sympa en tant que défenseur central de garder sa cage inviolée et on a envie de continuer sur cette voie ».