– « Nou pe tras enn lavi », disent-ils

Trois jeunes, âgés de 17, 21 et 27 ans, ont été arrêtés avec une certaine quantité de drogue synthétique destinée à la vente et une somme de Rs 135 691, soupçonnée de provenir de leurs activités illicites. La police estime que les suspects livraient la drogue à domicile. Interrogés, ces derniers ont lancé : « Konfinman-la misie. Nou pe tras enn lavi ! »

Les faits remontent à vendredi après-midi. Ce jour-là, lors d’un contrôle routier rue Maurice Curé, à Rose-Hill, des policiers ont fait signe à un automobiliste de s’arrêter, lequel n’avait ni son permis de conduire, ni sa carte d’identité. Idem pour les deux autres occupants. Les trois jeunes refusant en outre de décliner leur nom et leur adresse, les policiers les ont rapidement soupçonnés d’être en possession de drogue.

Les suspects ont alors été emmenés au poste de police de Rose-Hill. Les enquêteurs ont ensuite fouillé leur voiture en leur présence, avant de tomber sur un paquet de drogue synthétique dans la boîte à gants. « Sintetik sa, misie. Pou mo vande ! » a aussitôt lancé un des suspects, sur lequel a en outre été retrouvé une somme de Rs 78 715. « Pa saisi sa kass-la misie ! Mo case pou vinn grav », a poursuivi le jeune homme.

Fouillé à son tour, le jeune de 21 ans a été trouvé en possession de billets totalisant Rs 51 905. Ce dernier a alors expliqué : « Misie, mo pou kopere. Larzan ladrog sa ! » Quant à l’adolescent, une certaine quantité de cannabis a été trouvée dans ses sous-vêtements, de même qu’une somme de Rs 4 471. « Mo miner. Donn mwa enn sans les mo ale ! » a-t-il lancé aux policiers. Ces derniers ont ensuite appelé les parents de l’adolescent avant de le placer en détention avec ses complices. Ces derniers ont été verbalisés pour « breach of temporary restriction on movement » et inculpés pour trafic de drogue à la Bail and Remand Court samedi dernier.

Par ailleurs, la police a procédé à une autre saisie de drogue le même jour rue La Confiance, à Cité Barkly. Les policiers avaient en effet remarqué un camion en stationnement, où se trouvaient un jeune homme de 23 ans derrière le volant ainsi que son « ami », 39 ans. Interrogé sur la raison de leur présence, ce dernier a juste rétorqué : « Nu pe pran ler. » S’il a ensuite expliqué être détenteur d’un WAP « pou sarye feray », le véhicule, en revanche, n’était pas enregistré comme « waste carrier ». Raison pour laquelle les policiers ont décidé de fouiller le camion.

La police est alors tombée sur une certaine quantité d’héroïne. Aussitôt, le trentenaire a tenté de soudoyer un policier. « Misie, pran Rs 500 dan sa Rs 5 800 la. Fer enn lizaz ar mwa ek less mo ale. Pa fer oken case ar nou ! » a-t-il dit au policier. Les deux suspects ont été aussitôt emmenés au poste de police de Barkly, où après leur interrogatoire, ils ont été relâchés. Le chauffeur a été verbalisé pour « breach of temporary restriction on movement » alors que son ami, lui, devra répondre en justice d’une accusation de « possession de drogue » et de « tentative de corruption ».