Le magistrat Sacheen Boodhoo, siégeant en Cour intermédiaire, a infligé une peine de cinq ans de prison à un aide-chauffeur de 24 ans, habitant Amaury, pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure âgée de 11 ans au moment des faits.

Selon les détails de l’enquête, l’accusé avait eu à trois reprises des relations sexuelles avec la fillette, entre les mois d’avril et août 2017. La victime n’est autre que la fille de sa concubine de l’époque et ils vivaient sous le même toit. La victime devait même se retrouver enceinte de l’accusé après cela. En cour, ce dernier était poursuivi sous une accusation de “causing a child to be sexually abused”, en violation des articles 14(1)(a) et 18 (5)(b) de la Child Protection Act. I

l avait plaidé coupable des faits, tout en avançant que la fille de sa concubine était consentante. Tout en prenant en considération les facteurs atténuants en faveur de l’accusé, notamment du fait qu’il ait plaidé coupable d’emblée et qu’il a un casier judiciaire vierge, malgré le délit « grave » commis par l’accusé, le magistrat a trouvé qu’une peine de cinq ans de prison était « justifiée » dans ce cas.