Image d'illustration

Un agent de sécurité de 27 ans, travaillant dans un supermarché à Quatre-Bornes, a été agressé par une bande dimanche soir dans la localité. Selon cet agent, un des suspects aurait sorti un revolver pour le menacer, l’individu en question devant même tirer sur lui. Sauf qu’aucune balle n’est sortie de l’arme.

Le plaignant a dit ignorer si l’arme contenait des cartouches ou s’il s’agissait d’un faux revolver utilisé dans le but de l’effrayer.

Dans sa déposition à la police, il relate que cette affaire a débuté sur son lieu de travail où un client est entré dans le supermarché sans son masque médical. L’agent l’a informé que le masque était obligatoire à l’intérieur, mais l’individu est parti au rayon de boissons alcoolisées où il a pris un “pack” de bière pour ensuite passer au comptoir. Le plaignant lui a alors dit que son achat sera annulé car il ne portait pas de masque. Le suspect s’est vexé et devait lancer : « atann mo vini la. »

Plus d’une heure plus tard, le client est arrivé avec un autre individu et où ils se sont confrontés avec l’agent de sécurité à l’extérieur du supermarché. Ils lui ont assené des coups de barre au visage. Puis, une quinzaine de personnes sont arrivées et l’une d’elles a hurlé en direction de la victime : « Zot inn vinn Bhai dan landrwa, nou pou tir zot manze la. » Un collègue de la victime est sorti pour tenter de lui porter secours, mais il a été frappé lui aussi. Quand un des membres de la bande a sorti un couteau, il a pris la fuite, laissant le plaignant seul.

Selon ce dernier, les suspects l’ont traîné un peu plus loin, route Palma, où l’un d’eux a sorti le revolver. Après cet incident, l’agent de sécurité a pu leur fausser compagnie et devait se rendre au poste de police de Quatre-Bornes pour chercher de l’aide. Les enquêteurs se sont rendus sur place où ils ont noté que le supermarché dispose de caméras CCTV à l’extérieur. Mais ils ont confirmé que la route Palma, où a été brandie la menace au revolver, n’est pas couverte par les caméras de Safe City. Une enquête est en cours pour mettre la main sur les suspects.