• Une parade d’identification prévue entre la victime et le duo Vishal Shibchurn/Senna Budlorun

Le récidiviste Vishal Shibchurn et son ami Senna Budlorun sont attendus au Central CID où ils devront répondre des accusations d’agression et de séquestration portées contre eux par l’internaute Fardeen Okeeb (38 ans). Une parade d’identification est aussi prévue où ce dernier devra dire si les deux suspects étaient présents chez lui à Petit-Raffray le 7 janvier, comme il l’a affirmé dans sa déposition.

Outre cet aspect, l’équipe du chef inspecteur Roland Dabeesing va confronter Vishal Shibchurn et Senna Budlorun à la déposition de leur acolyte présumé Vivek Ramphul. Lors de son interrogatoire “under warning” la semaine dernière, le récidiviste Vishal Shibchurn avait déclaré qu’il n’est pas impliqué dans cette agression et qu’il se trouvait chez lui à Saint-Hubert. Il avait demandé aux enquêteurs de vérifier les caméras de Safe City se trouvant à une cinquantaine de mètres de sa maison.

Selon nos renseignements, l’appareil avait un problème. Les enquêteurs devaient alors inviter le suspect à l’Information and Technology Unit de la police pour vérifier son portable. Ils voulaient savoir s’il y avait eu des appels et messages échangés entre d’autres membres d’un gang et lui. Or, la police n’a rien trouvé dans son “call log”, mais elle n’écarte pas la possibilité que Vishal Shibchurn ait pu effacer les correspondances sur son répertoire.

Fardeen Okeeb a aussi dénoncé Senna Budlorun, beau-frère d’un ministre, comme étant présent lors de son agression dans un champ de cannes à Cottage. Même si le suspect avait partiellement caché son visage avec une toile noire, le plaignant avance qu’un des membres du gang a cité son nom en sa présence et qu’il l’a reconnu grâce à sa voix, sa corpulence et à sa barbe.

Dans sa version, Senna Budlorun a lui aussi nié toute implication dans cette agression et dit qu’il était chez sa fiancée à Quatre-Bornes. Néanmoins, le CCID a émis des doutes sur son alibi et devait aussi examiner son portable où des messages et appels semblent avoir été effacés. Selon nos renseignements, d’importants développements sont attendus dans l’enquête après la parade d’identification.

Par ailleurs, la police recherche aussi les suspects dont les noms ont été révélés par Vivek Ramphul. Comme il a dit connaître les autres membres du gang par leur sobriquet, les enquêteurs veulent s’assurer de leur véritable identité avant leur convocation.