Photo illustration

Le Directeur des poursuites publiques a décidé d’accorder l’immunité à Richard Frederic Annea dans le cadre du procès de Kusraj Lutchigadoo et de Saheer Dilmohamed, pour importation de Rs 35 millions de drogue synthétique, qui a débuté hier aux Assises. Selon nos recoupements, Me Rouben Mooroongapillay, l’homme de loi de celui qui est en détention policière depuis février 2018, après avoir tenté de prendre possession de ces 2,5 kg de drogue synthétique dans une compagnie de fret à l’aéroport, avait réclamé l’immunité pour témoigner dans le cadre de ce procès ayant précédemment accusé Kusraj Lutchigadoo comme étant le commanditaire de ce colis de drogue.

Le dénommé Richard Frederic Annea est resté en détention dans une cellule de l’ADSU pendant plus de trois ans pour des raisons de sécurité, ayant été arrêté dans cette affaire et accusé provisoirement de “aiding and abetting” dans le cadre de cette importation de drogue de synthèse en 2018. Les avocats du duo Lutchigadoo et Dilmohamed, les Senior Counsels Mes Gavin Glover et Yousuf Mohamed respectivement, ont objecté hier à la déclaration du représentant du DPP d’octroyer l’immunité à Richard Frederic Annea et se sont opposés à ce que la poursuite inclut le dénonciateur de Kusraj Lutchigadoo à la liste des témoins devant les Assises. L’affaire sera appelée une nouvelle fois ce matin devant le juge Lutchmeeparsad Aujayeb pour les arguments au sujet de cette liste de témoins.