Kamlesh Radha est poursuivi devant les Assises pour avoir financé, à hauteur de Rs 750 000, l’importation de deux kilos d’héroïne entre juillet et octobre 2016. La valeur marchande de la drogue s’élève à Rs 35 millions. À l’appel de l’affaire, devant le juge Benjamin Marie-Joseph, l’avocat du prévenu, Me Alvin Juwaheer, a informé la cour qu’il ira de l’avant avec la procédure de “voir-dire” visant à contester la recevabilité des dépositions prises avec son client à la police.

Kamlesh Radha avait fait des dénonciations dans le cadre de la saisie de deux kilos d’héroïne dans les valises du constable Arvind Hurreechurn à l’aéroport. Toute cette affaire avait éclaté après l’arrestation dudit constable le 25 octobre 2016, alors qu’il rentrait de Madagascar. Trois jours plus tard, Arvind Hurreechurn avait été retrouvé mort dans sa cellule au centre de détention de Moka. Après cet épisode, l’enquête était restée bloquée, jusqu’à une perquisition chez Kamlesh Radha à Solférino, Vacoas. La police l’a en effet arrêté avec 6 g d’héroïne, 5 g de cannabis et une somme de Rs 499 200, soupçonnée de provenir d’une transaction de drogue.

Kamlesh Radha devait par la suite indiquer qu’il faisait partie d’un réseau de drogue et que c’est Ashish Dayal qui l’avait introduit dans ce cercle pour être bailleur de fonds. Il a ajouté avoir contribué à hauteur d’environ Rs 500 000 pour l’importation de drogue de Madagascar.