Selon le SALS Shipping, il aurait été emporté par une forte houle

Sa famille réclame une enquête approfondie

Un jeune marin de 22 ans, originaire de Thiruvananthapuram, est porté manquant depuis le 22 juillet dernier. Abey Chandran exerçait comme “AB seaman” à bord du MV GLOCEM, piloté par SALS Shipping, Mumbai, a disparu au large d’Agalega dans le cadre des travaux exécutés par Afcons Infrastructure dans l’archipel. Le navire a quitté Visakhapatnam le 12 mars. La famille du disparu a réclamé une enquête auprès du directeur général du “shipping”.

Selon la presse indienne, dans un courriel envoyé à la famille d’Abey Chandran, le directeur général du SALS Shipping, Anil Walke, indique que le jeune marin a été emporté par une forte houle qui a frappé le navire. Le MV GLOCEM et un autre navire, le MV ASALI, ont lancé une opération de recherche pour localiser Chandran. Ils ont également informé le DG Shipping India, les autorités du pavillon du Panama, la compagnie d’assurances du navire, les autorités côtières de Port-Louis et le DG Shipping Mauritius et MRCC Mauritius.
Dans un courriel, le directeur général a expliqué à la famille du disparu que le MV GLOCEM et le MV ASALI avaient mené des opérations de recherche jusqu’à midi le 23 juillet, mais que les conditions météorologiques ne facilitaient pas leur tâche, puisqu’il y avait des vents violents et de fortes houles.

Pour sa part, la famille d’Abery Chandran allègue que le capitaine du MV GLOCEM leur aurait dit que la corde d’amarrage a été emportée dans la houle et que Abey ainsi qu’un autre marin avaient pour mission de la récupérer. La famille déplore avoir perdu Chandran à la suite d’une négligence venant du capitaine, d’où la raison pour laquelle elle réclame une enquête approfondie sur cette affaire. « Chandran n’était engagé dans aucun travail personnel et obéissait aux ordres du capitaine. Comment peut-il envoyer une personne à l’extérieur avec un mauvais temps ? Aucune personne de l’autorité ne partage de détails avec nous. Ils ont dit plus tôt qu’il y avait d’autres marins avec Chandran lorsque le drame s’est produit, plus tard, ils ont affirmé qu’il était tout seul. Nous avons demandé une enquête sur l’accident », a déclaré S. Sabitha, la sœur de Chandran. La famille a également formulé une demande aux autorités pour obtenir une copie de l’exposé des faits du capitaine.