L’Anti Drug and Smuggling Unit a pris en chasse hier un sans-emploi de 19 ans ayant en sa possession pour Rs 1,2 M d’héroïne. L’équipe de l’inspecteur Azor avait en effet reçu des informations à l’effet que le jeune homme, dénommé Ziggy Augustin et résidant Baie-du-Tombeau, aurait pris possession d’une certaine quantité d’héroïne, dont il était chargé d’en préparer des doses chez lui.

Dans un premier temps, la police a pris le suspect discrètement en filature pour savoir s’il se rendait chez un complice. Le jeune homme ayant cependant vite remarqué qu’un van le suivait, il a tenté de semer les policiers en empruntant des ruelles. En vain, la police finissant par le coincer rue Pingouin. Ziggy Augustin a alors fait mine ne pas savoir ce que les policiers lui reprochaient, expliquant qu’il s’enfuyait car ne portant pas de gilet réfléchissant. Aussi, les policiers lui ont expliqué qu’il était soupçonné d’être en possession de drogue. Ce qu’a confirmé une fouille corporelle, un sachet contenant une substance de couleur marron, soupçonnée d’être de l’héroïne, ayant été saisie sur le jeune homme. Ce dernier a alors déclaré avoir « ramassé » le sachet dans la rue.

La police l’a ensuite embarqué et pris la direction de son domicile, à Cité Longère Tole, afin d’y effectuer une fouille, mais rien de suspect n’a été retrouvé. Après cet exercice, le jeune chômeur a été conduit aux Casernes centrales où, une nouvelle fois, la police a voulu connaître la provenance de la drogue. Mais Ziggy Augustin est resté silencieux. Il a été placé en cellule policière sous les instructions de l’ASP Hossanee, en attendant son inculpation provisoire au tribunal de Pamplemousses ce vendredi.

Dans le sillage de cette enquête, la police a saisi le cellulaire du jeune homme, qui sera passé au crible afin de connaître les personnes avec qui il était en contact hier. La moto du jeune homme, de marque Suzuki, a également été mise sous séquestre. La police soupçonne que le commanditaire de la drogue serait un trafiquant de drogue de Roche-Bois. L’enquête se poursuit.