– Un groupe de personnes l’a passé à tabac à quelques mètres du poste de police de Bambous

Lundi, soit après huit jours passés en observation à l’Intensive Care Unit (ICU) de l’hôpital Jeetoo, Casimir Mackenzie (62 ans) a rendu l’âme des suites de ses blessures. Cet habitant de Bambous avait été passé à tabac par un groupe de personnes à quelques mètres à peine du poste de police le 11 octobre, alors qu’il venait porter plainte contre ces dernières. À l’origine : une histoire de vengeance.
Selon les informations recueillies par la police, le fils de la victime (26 ans), chauffeur de taxi marron, avait déclaré aux enquêteurs avoir l’habitude de donner des “lifts” à ses voisins et amis de la localité. Ce qui n’aura pas été du goût d’un chauffeur de taxi, qui n’appréciait pas que le jeune homme lui « vole » ses clients. Ainsi, le 11 octobre, ce chauffeur de taxi et quelques-uns de ses amis ont agressé le jeune homme, ordonnant à celui-ci d’arrêter de prendre des passagers.
La jeune victime a alors reçu des soins à l’hôpital Victoria. Après quoi, en rentrant chez lui, il a expliqué les faits à son père, demandant à celui-ci de l’accompagner au poste de police afin de porter plainte pour agression. Au courant de ses intentions, les suspects ont alors suivi Casimir Mackenzie et son fils sur la route principale, avant de s’en prendre physiquement à eux, et plus particulièrement au sexagénaire, qui a reçu plusieurs coups à la tête, entre autres avec des barres de fer.
La victime est ensuite tombée au sol, le corps et les vêtements en sang. Voyant la scène, un policier est arrivé, mais les agresseurs avaient déjà pris la fuite en voiture. Le policier a néanmoins pu noter le numéro de leur plaque d’immatriculation, qu’il a ensuite donné à la Criminal Investigation Division de Bambous. Pendant ce temps, le sexagénaire a été transporté à l’hôpital, où il a été placé sous respiration artificielle.
Après avoir entendu son fils, les enquêteurs se sont mis à la recherche des suspects. C’est ainsi que quatre jours plus tard, le Field Intelligence Office de la Western Division a arrêté Jean Michel Emmanuel Ryan Agathe (63 ans), Donovan Gentil et Roddy Lafontan (19 ans), tous résidant La Valette, Bambous. Au cours de leur interrogatoire, les suspects ont affirmé avoir été provoqués par Casimir Mackenzie et son fils, raison pour laquelle ils se seraient défendus. Ce qui ne les a pas empêchés d’être inculpés sous une accusation provisoire de “serious assault” la semaine dernière au tribunal de Bambous.
Avec le décès du sexagénaire, les suspects devront désormais répondre d’une charge de meurtre. Ils sont actuellement en détention et leur véhicule a été saisi. Les enquêteurs sont également en possession des images des caméras de surveillance de la Safe City, qui ont enregistré la présence du véhicule non loin du poste de police à l’heure de l’agression. L’enquête se déroule sous la supervision du surintendant Shyam Bansoodeb.