Grosse colère de David Utile, maire des villes-sœurs, informé du problème jeudi après-midi par des marchands de la foire et non par les officiers municipaux

Qui a pu subtiliser le gros trousseau de clés de la foire Da Patten, située à côté du stade de Rose-Hill ? Selon les informations recueillies, la disparition de ces clés remonterait à mardi, mais les marchands de cette foire en ont été informés jeudi après-midi par un membre du public et ils ont immédiatement contacté David Utile, maire des villes-sœurs, pour s’enquérir du problème. Mais à leur grand étonnement, ce dernier leur a répondu qu’il n’était nullement au courant de cette affaire.

Étant donné qu’il s’agit d’un bâtiment public appartenant à la municipalité, selon la procédure, ce sont les officiers municipaux qui ont la responsabilité d’ouvrir et de fermer cet espace commercial. Et chaque après-midi, après la fermeture, les clés sont gardées au poste de police de Rose-Hill qui n’est pas très éloigné.

Dès qu’il a appris la nouvelle de la disparition du trousseau de clés de la foire Da Patten, David Utile s’y est rendu immédiatement pour un constat de visu. Et c’est à ce moment-là qu’il a découvert que les gros cadenas utilisés depuis plusieurs années avaient été effectivement brisés afin de permettre aux opérateurs d’y avoir accès.

Des témoins présents jeudi à la foire Da Patten, au moment de la visite du maire, racontent que ce dernier a exprimé ouvertement sa colère à cause de l’absence d’une note officielle des officiers municipaux concernés pour signaler cet incident. Selon quelques marchands présents, le maire aurait alors interpellé l’Acting Chief Health Inspector en public au sujet de la date à laquelle on a noté la disparition de ce trousseau de clés et lui aurait demandé si une déposition a été consignée à la police et si oui, à quelle date.
« Ce cadre municipal a répondu au maire en notre présence que les inspecteurs n’ont pas eu le temps jusqu’ici d’aller déposer une plainte à la police. On a été choqués par cette explication parce que le poste de police de Rose-Hill se trouve à quelques mètres seulement de la foire Da Patten. Zis bizin travers semin pou ariv dan stasion lapolis-la », a fait remarquer avec une pointe de colère un opérateur de cette foire.

La centaine de commerçants de Da Patten apprécient la démarche du maire d’avoir fait le déplacement immédiatement. « Le maire était vraiment en colère de n’avoir pas été mis au courant de ce problème par les officiers responsables de cette foire et il nous a promis qu’il y aurait une enquête et que des sanctions seront prises, si nécessaire », confie un témoin. Ce n’est qu’après la visite du maire dans l’après-midi de jeudi à la foire Da Patten que des cadres municipaux se sont rendus à la police pour une déposition.

Si ces marchands sont soulagés qu’il n’y ait pas eu de vols de leurs marchandises, en revanche, ils sont furieux contre l’administration municipale qui ne les a pas informés de la disparition de ce trousseau de clés d’autant qu’ils ont été plusieurs fois dans le passé victimes de vols. « Nous avons plusieurs fois dénoncé aux autorités l’insécurité dans cette région dès la fermeture des différents commerces. Nous avons beaucoup de questions au sujet de la disparition de ce trousseau de clés et c’est pour cette raison que nous avons décidé d’écrire au ministre des Administrations régionales », dira Fazila, porte-parole des marchands de la foire Da Patten. Ces commerçants veulent connaître la date exacte de la disparition de ces clés car il y aurait plusieurs versions sur ce fait.