Fardeen Okeeb en compagnie de son avocat Asad Peeroo au CCID le matin du jeudi 21 janvier
  • Une déposition, qualifiée d’explosive, enregistrée durant le week-end au CCID à la suite de l’arrestation de Vivek Ramphul samedi
  • Le voisin de Manan Fakoo: « Manan finn inform enn o-grade lapolis ki li pe al fer sa travay-la. Ti ena lapolis laba dan Petit-Raffray »
  • Il aurait également impliqué les dénommés Vishal Shibchurn et Senna Budlorun

Après son arrestation par la police durant le week-end, Vivek Ramphul (25 ans) a fait des révélations explosives au Central CID dans le sillage de l’enquête sur l’agression et l’enlèvement de l’internaute Fardeen Okeeb (38 ans) durant la deuxième semaine de janvier. Ce mécanicien de Beau-Bassin, voisin de l’ex-gros bras Manan Fakoo, a fait état de la présence de ce dernier, de Vishal Shibchurn et de Senna Budlorun, beau-frère d’un ministre MSM, à Cottage. Ces noms ont aussi été balancés la semaine dernière par la victime.

Sauf que Vivek Ramphul a aussi dénoncé des personnes occupant des postes importants au sein de la force policière. Et d’ajouter que certains d’entre eux auraient même participé à l’agression de Fardeen Okeeb. Ce dernier a déclaré dans sa déposition qu’un groupe d’individus a débarqué chez lui à Petit-Raffray où ils l’ont frappé et lui ont infligé des sévices au taser. Puis, le « gang » l’avait enlevé pour l’emmener dans un champ de cannes à Cottage où il a dû s’excuser, à ses dires, après la diffusion d’une vidéo dans laquelle il a tenu des propos sectaires. Le trentenaire avait avancé qu’il était sous l’influence de l’alcool quand il a fait ces déclarations et il s’est excusé pour son comportement.

De son côté, Vivek Ramphul – qui a confirmé sa présence lors de l’agression de cet internaute – allègue que c’est Manan Fakoo qui aurait monté cette opération contre Fardeen Okeeb. Il aurait indiqué qu’ils seraient partis ensemble effectuer cette opération. « Manan finn inform enn o-grade lapolis ki li pe al fer sa travay la. Ti ena lapolis dan Petit-Raffray », aurait-il soutenu.

Il aurait avancé que des habitants de Petit Raffray ont entendu les invectives lancées à Fardeen Okeeb et que des instructions ont été données pour « pa fer sa travay la ici ». Ils l’auraient lynché avec des bâtons et devaient le déshabiller. Puis, ils lui ont fait subir des sévices pour l’humilier et devaient abandonner Fardeen Okeeb dans la rue. De leur côté, Vishal Shibchurn et Senna Buldorum ont jusqu’ici nié leur participation à cette agression en fournissant un alibi.

Vishal Shibchurn a déclaré qu’il était chez lui à St-Hubert alors que l’autre suspect a fait part à la police la semaine dernière qu’il se trouvait chez sa fiancée. Sauf que les caméras de Safe City Network n’ont rien trouvé. Dans cette conjoncture, le CCID compte procéder à une parade d’identification cette semaine entre Fardeen Okeeb et les autres personnes susmentionnées. Quant à Vivek Ramphul, il est attendu au tribunal de Pamplemousses aujourd’hui où il doit faire face à une accusation provisoire de « assault with premeditation ».

Affaire à rebondissements à suivre.