Photo d'illustration

L’ADSU a perquisitionné la maison de Michel Legentil, un soudeur de 37 ans, à Cité Sainte-Catherine, St-Pierre, où 4,6 kg de cannabis valant Rs 2,6 M ont été saisis. Après son inculpation en justice hier pour trafic de drogue, le suspect demeure en détention préventive. C’est l’équipe du sergent Seedam qui a reçu des informations à l’effet que le trentenaire distribuait du cannabis à des dealers jusqu’au sud de l’île. D’ailleurs, Michel Legentil était très discret dans sa localité et n’écoulait pas sa marchandise directement avec les consommateurs.

Soupçonnant qu’il entretenait une plantation de cannabis dans un lieu caché, la police a débarqué chez lui mercredi soir pour une perquisition. Dans un premier temps, un proche du suspect, âgé de 24 ans, a tenté d’empêcher la police d’avoir accès à l’intérieur, donnant du coup un signal d’alerte pour que Michel Legentil puisse se débarrasser du cannabis. Le jeune homme a lancé des jurons et a voulu rameuter le voisinage pour empêcher l’ADSU d’entrer dans la maison, mais il a vite été maîtrisé par les policiers.

Une fois à l’intérieur, l’ADSU est tombée sur sept sacs en plastique remplis de cannabis séchés et prêts à la vente. Une balance électronique se trouvait juste à côté des sacs. Interrogé sur la provenance de cette quantité de cannabis, le soudeur a fait valoir son droit au silence. Idem pour le jeune de 24 ans qui dit ne rien savoir sur la présence de la drogue. L’ADSU a aussi perquisitionné la maison d’un autre proche de Michel Legentil, où rien d’incriminant n’a été trouvé.

Finalement, le soudeur et le jeune de 24 ans ont été emmenés au bureau de la CID de Moka pour un interrogatoire et ils ont par la suite été placés en détention. À noter que le jeune homme a été inculpé sous une charge provisoire de “obstructing police officer in carrying out his function under thé Dangerous Drugs Act”. Cette enquête se déroule sous la supervision de l’ASP Jhurry.