Deux employés de la compagnie Rose-Hill Transport Bus Services Ltd ont été agressés samedi dernier sur le trajet 1A (Port-Louis/Hugnin-Boundary) par deux individus. Ces derniers ne voulant pas payer leur ticket de transport, le receveur avait demandé au chauffeur de s’arrêter. Ce qui n’aura pas été du goût des deux hommes. Ainsi, à l’arrêt de Coromandel, un de ces derniers, armé d’un couteau, a menacé le chauffeur pendant que son complice, lui, en profitait pour lui arracher les recettes du jour ainsi que son portable.

Le receveur a néanmoins tenté de résister, se faisant blesser au passage à la main droite par le couteau. Une fois leur forfait accompli, les agresseurs ont alors pris la fuite, après quoi le receveur a reçu les premiers soins. Le cas a ensuite été rapporté au poste de police des Casernes centrales. Une enquête est en cours, menée par la Criminal Investigation Division de la Metropolitan Police du sud, de concert avec les enquêteurs du Field Intelligence Office, afin de retrouver les suspects. Les images des caméras de surveillance CCTV du bus ont été envoyées aux autorités.

Le CEO de la RHT Bus Services Ltd, le Dr Sid Sharma, dit déplorer cette agression. « Nous mettons tout en œuvre afin que nos employés se remettent de leurs émotions et de leurs blessures physiques et psychologiques, et obtiennent les meilleurs soins après ce moment difficile. Nous collaborons pleinement avec les autorités afin que les agresseurs soient appréhendés et traduits en justice », dit-il. Et d’ajouter que le sort des employés de la compagnie « n’a pas de prix » et que « nous ferons le maximum pour améliorer les procédures afin de protéger encore plus des membres de l’équipe de RHT Bus Services Ltd ». Avant de conclure que la direction de la compagnie adresse ses « sincères remerciements » aux employés « pour leur bravoure » et « leurs actions héroïques ».

Par ailleurs, un autre receveur, cette fois de Triolet Bus Service (TBS), a été victime d’un vol il y a trois semaines. Officiant comme chauffeur et receveur, il avait laissé dans l’après-midi de ce jour-là son bus à la gare le temps de se rendre aux toilettes. Mais en revenant, les recettes et l’appareil servant à l’émission des tickets avaient disparu. La police a ouvert une enquête.