Hok Shui Hau (73 ans), directeur de maisons de jeux, a écopé d’une peine de cinq mois de prison en Cour intermédiaire. Il avait été condamné pour avoir tenté de soudoyer un inspecteur pour que ce dernier n’inspecte pas ses maisons de jeux.

La magistrate Darshana Gayan, qui a prononcé la sentence, a toutefois mis la peine d’emprisonnement en suspend, demandant qu’un rapport social sur l’accusé soit effectué afin de voir s’il est éligible à effectuer des travaux communautaires. Le directeur de maisons de jeux devra se présenter à nouveau en cour le 29 septembre pour être fixé.

C’est en juin 2012 qu’un inspecteur de police de la Divisional Supporting Unit (DSU) de Curepipe a porté plainte contre le septuagénaire, gérant de plusieurs maisons de jeux. Hok Shui Hau s’était présenté au bureau de l’officier, à Curepipe, pour lui demander de « pran sa ti kado-la e na pa tchek mo bann games », contre 38 tournevis, deux piles, une lampe de poche et une somme de Rs 3 000. Le septuagénaire avait ainsi été reconnu coupable sous une accusation de “bribery by public official”.