Un laboureur de 52 ans s’est fait passer pour son neveu (29 ans) devant la cour de district de Flacq, mardi, pour une affaire de “domestic violence”. Le cas a été appelé dans la Court Room No 1 devant le magistrat Nirmal Meettook. Le sergent Dowlut du Flacq Prosecution Office a appelé l’accusé dans le box pour son “hearing”. Entre-temps, le Court Usher a demandé au quinquagénaire de prêter serment et le suspect a dit verbalement le nom de son neveu. Le procès avait débuté et le magistrat a alors demandé au suspect s’il avait aucune objection à ce que son “statement” soit lu en cour en l’absence d’un inspecteur de police qui avait enregistré la déposition. Le laboureur a répondu : « Kapav prodwir mo lanket dan labsans anketer vot honer. »

Entre-temps, l’huissier de la cour a eu un doute sur l’identité de la personne dans le box car il doit avoir 29 ans alors que le laboureur paraissait plus âgé. Il s’est confié au magistrat qui a demandé au laboureur de produire sa pièce d’identité. Finalement, le quinquagénaire a fini par dire la vérité en disant que son neveu lui a demandé de se faire passer pour lui lors de son procès car il était pris dans son travail. Le laboureur a été sévèrement réprimandé par la cour et il a fait l’objet d’une enquête policière pour “making false acknowledgement” alors que le magistrat a émis un mandat d’arrêt contre le neveu. Ce dernier a été arrêté chez lui à Camp Ithier mercredi et emmené au poste de police de Flacq où il a avoué son forfait. Il a été libéré sous caution après son inculpation au tribunal de Flacq le même jour.