VIVIAN GUNGARAM

L’assistant-secrétaire de l’Association Mauricienne d’Athlétisme nie les accusations portées contre lui

Vivian Gungaram, assistant-secrétaire de l’Association Mauricienne d’Athlétisme (AMA), a été convoqué par la Criminal Investigation Division (CID) de Rose-Hill hier pour un interrogatoire portant sur une affaire alléguée de falsification de documents et un détournement allégué de fonds de Rs 30 000.

La police avance que l’ex-président de l’AMA aurait utilisé sa position pour ne pas rembourser cette somme destinée à un athlète. L’affaire remonte à 2018 lorsque les sportifs se préparaient à participer aux Jeux de Commonwealth en Australie. En sa qualité de président de l’AMA, Vivian Gungaram a sollicité une aide financière auprès du Comité Olympique Mauricien (COM) pour que trois athlètes soient envoyés en stage à l’étranger. La COM avait décaissé Rs 91 000. Sauf qu’au final, un des trois athlètes n’est pas parti pour des raisons personnelles. La police soupçonne que Vivian Gungaram aurait empoché cet argent s’élevant à Rs 30 000 au lieu de rembourser la COM. Les enquêteurs soupçonnent qu’il aurait falsifié des papiers à ce sujet.

Vivian Gungaram a nié les accusations portées contre lui. Il a été autorisé à partir hier après-midi à l’issue de son interrogatoire, mais la CID de Rose-Hill lui a demandé de revenir aujourd’hui. Cette enquête se déroule sous la supervision du surintendant Bansoodeb.