– Me Gavin Glover, SC : « Les déclarations consignées à la police pourraient contenir des informations non relatives aux faits reprochés à mon client »

Le procès intenté à Kusraj Lutchigadoo pour avoir tenté, le 27 février 2018, de prendre possession d’une importante quantité de drogue, dont la valeur est estimée à Rs 33 millions, s’est poursuivi hier devant le juge Lutchmeeparsad Aujayeb, siégeant aux Assises. Avec l’immunité accordée au “star witness” Frédéric Annia, la défense estime que les dépositions données à la police par son client devraient être revues avant d’être produites en cour.

Me Gavin Glover, SC, a présenté une motion pour que des extraits des 13 Statements de Kusraj Lutchigadoo soient revus et épurés avant d’être produits en Cour. Il estime que ces informations n’ont rien à voir avec le procès et « pourraient porter préjudice à son client ». La poursuite communiquera sa position aujourd’hui.

Alors que le constable Sookur devait hier produire les 13 dépositions de Kusraj Lutchigadoo consignées entre 3 mai 2018 et le 16 mars 2020, la défense a présenté une nouvelle motion. Me Glover a souligné que selon la première charge retenue contre son client, ce dernier est accusé d’avoir donné des ordres pour livrer de la drogue le 21 février 2018. Or, a-t-il le Senior Counsel, d’autres parties de ces dépositions contiennent des informations qui n’ont rien à voir avec les faits reprochés. « The defence is of considerered opinion that part of the 13 statements will need to be reviewed and edited in light of the amendment to the information and the point made by the defence in relation to the other aspects of the case not covered by count 1. We request to reduct and sponge them from questions and answers in relation to the facts and matters which fall outside the ambit of count 1 as particularised », a-t-il déclaré.

Me Glover a fait ressortir que cette décision de la défense a été prise après l’immunité accordée au Star Witness, Frédéric Annia et des modifications à la liste de témoins. « The line given by the defence is that evidence which would tend to show allegedly previous deliveries », a-t-il dit. Il estime que ces informations n’ont rien à voir avec le procès et pourraient porter préjudice à son client.

Face à cette situation, Me Rehnu Gowry-Bhurrut, Assistant Director of Prosecution au bureau du DPP, a fait savoir qu’elle devra prendre connaissance des parties que la défense souhaite omettre avant de communiquer sa position. Kusraj Lutchigadoo est défendu par Mes Glover, Yanilla Moonshiram, SC, et Pazany Thandarayan (avoué). Il est accusé d’avoir tenté, le 27 février 2018, de prendre possession d’une importante quantité de drogue dont la valeur est estimée à Rs 33 millions.

La demande de liberté conditionnelle de Kusraj Lutchigadoo a été refusée à maintes reprises par la Cour. Cette dernière trouve que Kusraj Lutchigadoo risque une lourde peine de prison s’il est trouvé coupable et que dans ces circonstances, la liberté conditionnelle ne peut lui être accordée.