- Publicité -

Écroignard – Couple séparé : Un quadragénaire arrêté pour le viol de son épouse

La police a arrêté un homme de 46 ans habitant le village d’Écroignard et qui aurait abusé sexuellement de son épouse (37 ans) alors que le couple est séparé. Le suspect, sans emploi, a été inculpé sous une accusation provisoire de « rape » au tribunal de Flacq lundi et il demeure en détention préventive.

- Publicité -

C’est dans la nuit de dimanche que la victime a été emmenée au poste de police alors qu’elle était traumatisée et en pleurs. Après avoir repris ses esprits, elle a relaté son calvaire aux policiers. Elle est mariée avec le suspect depuis 13 ans et a des enfants avec son époux. À la suite de disputes conjugales répétées, la trentenaire a quitté la maison de son époux en mai avec ses enfants pour habiter dans une maison qu’elle loue dans un village du Sud. Elle a demandé le divorce et les procédures sont en cours. La cour a autorisé le chômeur à un « droit de visite » un week-end sur deux pour voir ses enfants.

Dimanche après-midi, le couple a convenu de se rencontrer à Fuel où la trentenaire devait récupérer les enfants qui étaient avec son époux la veille. En arrivant sur le lieu du rendez-vous, elle était surprise de voir le suspect seul dans la voiture. Il lui a demandé de l’accompagner jusqu’à sa maison où se trouvaient les petits. Mais il a pris un sentier dans un champ de canne tout en rassurant son épouse qu’il s’agissait d’un raccourci pour Écroignard. Arrivé dans un lieu isolé, son mari, a-t-elle avancé, a sorti un couteau pour la menacer et il l’a forcée à avoir un rapport sexuel avec lui. Aussitôt l’acte terminé, il s’est dirigé vers Sébastopol où il devait rencontrer un client pour un travail. Il a intimé à la victime de rester dans la voiture. Cette dernière était apeurée et craignait pour sa sécurité.

Elle doit son salut à un policier de la Traffic Branch qui se trouvait dans les parages. Elle l’a arrêté pour lui raconter ce qui s’est produit. Une équipe du poste de police de Montagne-Blanche est arrivée pour lui porter secours en l’emmenant au poste. Puis, elle a été confiée à la police de Flacq où elle a donné sa version. Dans la nuit, l’équipe du sergent Boodhoo a arrêté le suspect qui a nié les faits. Il a avancé que son épouse était consentante. Et que ce serait un coup monté de sa part pour obtenir la garde de leurs enfants.
De son côté, la victime a souhaité se faire examiner par un médecin de la police. Cette enquête se déroule sous la supervision de l’ASP Mamodkhan.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour