– Tuyauterie et compteurs d’eau emportés sans ménagement

Les propriétaires de campement vivent un réel cauchemar depuis mars. La crise économique, en engendrant détresse financière et licenciements, a littéralement décuplé les cas de vols dans les campements et résidences secondaires. Certains propriétaires déplorent même plusieurs vols successifs. L’un d’entre eux a ainsi dû subir trois vols depuis mars, et ce, malgré son système d’alarme installé par un prestataire connu sur la place. Les voleurs parviennent désormais à apprivoiser l’alarme.

« Je suis à bout. Je ne sais plus quoi faire. J’ai subi trois vols ces dernières semaines », raconte ce propriétaire. « La première fois, faisant fi de l’alarme, les malfrats ont levé une partie de la toiture, qui est en tôle profilée, pour pénétrer à l’intérieur. Comme il n’y avait pas d’objets de valeur, ils ont emporté ma télévision haute définition. » La deuxième fois, ils ont volé son réservoir d’eau, qui était sur le toit, le traînant par la plage au lieu de passer par la route pour se faire prendre, tandis que la troisième fois, les voleurs sont revenus pour découper toute la tuyauterie extérieure ! « Ils ont coupé tous les tuyaux possibles et imaginables. Ils ont pris des robinets et emporté le compteur de la CWA », dit-il. Les compteurs de la CWA sont en effet très recherchés à cause du cuivre, dit-on.

« J’ai dû faire queue pendant des heures pour faire une plainte à la CWA car, depuis le vol, l’eau coule en permanence dans la cour, vu que tous les tuyaux ont été cassés et emportés. Je ne sais pas quand la CWA va venir remplacer le compteur, surtout que l’eau est précieuse en ce moment », poursuit notre interlocuteur. Il semble fatigué et résigné face à l’inaction de la police. « Il y a eu trois vols chez moi en mon absence, et ce n’est même plus la peine de prévenir la police, car elle semble impuissante pour résoudre de simples vols. »