– Deux suspects qui ne se connaissant pas disent avoir commis le crime

Un rebondissement de taille est survenu dans l’enquête sur le meurtre de Lindsay Medar, retrouvé en janvier dernier dans sa maison à Riche-Mare, Flacq. La Criminal Investigation Division (CID) de Flacq avait arrêté Kevin Chenen (32 ans), qui avait avoué avoir tué ce peintre lors d’un vol. En plus, la police avait retrouvé ses empreintes dans la maison.
Mais cette semaine, le Forensic Science Laboratory (FSL) a informé les enquêteurs avoir détecté l’ADN d’une autre personne sur un sac-poubelle qui a été utilisé pour cacher la victime sous son lit. L’équipe du chef inspecteur Seedheeyan, assistée de l’inspecteur Sobnauth, a alors visionné plusieurs images de caméra dont celles d’une banque où ils ont noté la présence suspecte d’un habitant de Cité La Cure dans la région de Flacq. Jason Jérôme Damien Ravaton, un soudeur de 27 ans, a été arrêté jeudi. Il est passé aux aveux en disant avoir tué Lindsay Medar en janvier. Il a même participé à un exercice de reconstitution des faits pour expliquer comment s’est déroulé le crime. Il a aussi dit avoir agi seul et qu’il ne connaît pas Kevin Chenen.

La police se retrouve donc avec un cas de meurtre où deux personnes qui ne se connaissent pas disent avoir commis le crime. En plus, leur présence dans la maison de la victime a été confirmée par des preuves scientifiques. La police compte les interroger tous deux une nouvelle fois pour tirer au clair cette affaire.

C’est le 18 janvier qu’un ami de Lindsay Medar, venu lui rendre visite, a alerté la police de cette découverte macabre. Le corps du sexagénaire, en état de décomposition, se trouvait dans un sac-poubelle sous son lit. Ses effets personnels étaient étalés au sol et ses tiroirs fouillés. L’autopsie avait conclu qu’il était mort étouffé. La CID de Flacq avait visionné les caméras de Safe City et avait repéré la présence de Kevin Chenen à une cinquantaine de mètres de la maison de Lindsay Medar. Cet habitant de Sainte-Croix a déclaré qu’il avait tué le sexagénaire lors d’un vol. Le suspect est connu de la police pour son addiction à la drogue. À l’époque, ses proches clamaient son innocence en soutenant qu’il pouvait avoir commis un vol, mais qu’il ne pouvait tuer quelqu’un. L’arrestation de Jason Ravaton devrait apporter plus d’éclairage sur ce qui s’est passé.