Alors qu’il y a certaines questions beaucoup urgentes a régler pour une amélioration de la qualité du service de santé offert au public, le ministère de la Santé continue son enquête au sujet des fuites d’informations dans la presse par rapport aux commandes de médicaments pendant le confinement et qui ont été l’objet de plusieurs questions parlementaires.

Selon nos informations, une dizaine de personnes, pharmaciens et autres cadres, seraient dans le viseur de certains responsables au ministère. Cette situation donnerait lieu à une atmosphère tendue et n’est pas propice, dit-on, au bon fonctionnement du service.