Béatrice Kwan Tat, qui a été arrêtée par le Central CID dans le cadre d’un détournement allégué au sein de SMS Pariaz Ltd, a dit son intention de dénoncer un homme d’affaires, connu sur la place publique, pour harcèlement sexuel. Son avocat, Me Rama Valayden, a en effet rencontré un haut gradé du CCID en présence de sa cliente jeudi après-midi, où il a demandé que cette plainte soit enregistrée “in camera”, étant donné que le suspect serait très proche du pouvoir.

L’homme de loi a fait comprendre à la police que la plainte de sa cliente « doit être traitée différemment du cas allégué de détournement de Rs 3 M » et que ces deux dossiers « ne doivent pas être mélangés ». Il est dans l’attente d’une réponse des Police Headquarters. Pour rappel, Béatrice Kwan Tat et son époux, Burley Ah Chin Kwan Tat, sont en détention préventive après leur inculpation en justice mercredi. Ses beaux-parents, inculpés de blanchiment d’argent, sont, eux, en liberté conditionnelle.