Une habitante de Cassis a abandonné son nouveau-né à l’hôpital Jeetoo le 28 août. Peu après son accouchement, elle a demandé au personnel soignant de prendre en charge le garçonnet car elle n’a pas les moyens de le nourrir. Puis, elle s’en est allée sans donner de détails sur son lieu de résidence. L’affaire a été référée à la Child Development Unit (CDU) qui a pu retracer la mère à Cassis.

Cette dernière a expliqué aux officiers qu’elle est une toxicomane, mais qu’elle suit un traitement à la méthadone. Et d’ajouter qu’elle est aussi séropositive. Comme elle n’avait aucun certificat médical en sa possession, la CDU n’a pu confirmer ses propos.

Les officiers lui ont proposé de chercher un proche qui pourrait prendre en charge l’enfant. Mais la mère a affirmé qu’elle ne connaît personne. Face à cette situation, ils ont sollicité un Emergency Protection Order au tribunal de Port-Louis pour que le garçonnet soit temporairement placé dans un lieu sécurisé. Entre-temps, la police a initié une enquête pour “child abandonment”.