Mohammad Ismaël Tai, un ex-marchand de briani à Port-Louis, a été arrêté par l’Independent Commission against Corruption (ICAC) jeudi pour blanchiment d’argent. Les enquêteurs ont noté qu’une somme de Rs 7 M se trouvait sur son compte bancaire, avec des versements entre Rs 250 000 et Rs 1 M entre 2016 à 2017. Ils ont obtenu un “Attachment Order” sur son compte.

Lors de plusieurs séances d’interrogatoire, le suspect a prétendu qu’il avait amassé cette somme grâce à son business de briani. Sauf qu’il n’est pas cuisinier, qu’il achetait cet aliment auprès d’un cuisinier qu’il revendait par la suite. Ses explications n’ont pas convaincu les enquêteurs qui estiment qu’il doit vendre « une quantité excessive de portion de briani » pour arriver à cette somme alors que les marchands normalement ne touchent pas autant de bénéfices. En plus, Mohammad Ismaël Tai est quasiment inconnu dans le domaine de la vente de nourriture.

L’ICAC est en présence d’informations qu’il serait un bookmaker illégal. Il avait été interpellé par la police de Jeux à ce sujet en 2017. Le suspect a nié cette accusation portée contre lui. Il a été inculpé sous une accusation provisoire de blanchiment d’argent et libéré contre une caution de Rs 50 000 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 100 000.
L’ICAC avait démarré son enquête en 2017 et devait par la suite envoyer le dossier au Directeur des Poursuites publiques sur la marche à suivre. Ce dernier a recommandé qu’une charge provisoire soit retenue contre Mohammad Ismaël Tai. Ce dernier a ainsi été convoqué hier au Réduit Triangle où l’ICAC l’a informé de son arrestation. À noter que le suspect a déjà été appréhendé par la police dans le passé pour possession de psychotropes.