Uchenah Phillip Okafor devra purger 20 ans de prison pour importation et trafic d’héroïne. La sentence a été prononcée par la juge Renuka Dabee aux Assises vendredi dernier. L’étudiant avait été arrêté le 29 novembre 2016 pour avoir tenté de prendre possession de 193,59 grammes d’héroïne trouvés dans un colis à l’aéroport. De surcroît, pour avoir aidé dans l’importation de 521,5 grammes d’héroïne. La juge a trouvé qu’il a joué un rôle-clé pour avoir fait entrer de la drogue sur le territoire local.

La juge Renuka Dabee n’a pas laissé de place à la clémence pour juger du sort du Nigérian Uchenah Phillip Okafor, poursuivi sous deux charges de trafic de drogue devant les Assises, soit pour importation et tentative de prendre possession de la drogue. Pour avoir tenté de prendre possession de 193,59 grammes d’héroïne, le Nigérian a écopé de 15 ans de prison et d’une amende de Rs 100 000. Sous l’accusation d’importation d’héroïne, il a été condamné à 20 ans de prison et à une amende de Rs 100 000. Il devra ainsi purger 20 ans de prison, selon le principe de non-cumul des peines. Le temps passé en détention en attendant le verdict sera aussi déduit de sa sentence.

Pour justifier cette sentence, la juge a fait état du « rôle-clé » joué par le Nigérian pour l’importation de la drogue à Maurice et d’un mode opératoire pour l’importation de drogue «  soigneusement planifiée ». Pour la juge, l’accusé, en acceptant d’accuser réception des colis contenant une quantité conséquente de drogue, démontre qu’il a aidé à faciliter la tâche d’un réseau de trafic de drogue, avec des ramifications internationales. Le Nigérian avait présenté ses excuses aux Assises, avançant qu’il provient d’une famille démunie. Il avait plaidé non coupable au départ pour se rétracter et décider de plaider coupable des deux accusations. Il avait aussi admis que lors de son arrestation, il était en situation illégale à Maurice car son permis de séjour avait expiré.

Uchenah Okafor avait été arrêté le 29 novembre 2016 lors d’un exercice de livraison surveillée, après que la douane de l’aéroport a découvert des pots de crème dans un colis, qui contenaient 193,59 grammes d’héroïne, d’une valeur marchande de Rs 2,9 M. Le colis était destiné à un certain Betty Pascal Michel. Le même jour, la douane intercepte un second colis en provenance d’Uganda destiné cette fois à un dénommé « Ajusie Don » et portant le numéro de téléphone d’Uchenah Okafor comme récipiendaire. La douane avait mis au jour 521,5 grammes d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 7,8 M. Lors de l’exercice de livraison surveillée à Flic-en-Flac, Uchenah Phillip Okafor s’était présenté avec en sa possession une fausse carte d’identité et se faisait passer pour un Mauricien.
Uchenah Phillip Okafor était défendu par Me Navin Ramchurn alors que la poursuite était représentée par Me Razia Jannoo-Jaunbocus, Acting Senior Assistant DPP.