Le procès intenté à Kamlesh Radha, dans le cadre de l’importation de Rs 35 M d’héroïne, a débuté devant le juge Denis Mootoo siégeant aux assises. C’est après son arrestation le 2 janvier 2017 que Kamlesh Radha avait fait des révélations sur la saisie de deux kilos d’héroïne en possession du constable Arvind Hurreechurn. Ses dépositions ont été lues par l’inspecteur Bhurdwarje Kurmar Doss.

Pas moins de 38 dépositions ont été prises avec le bailleur de fonds présumé, Kamlesh Radha. Aux membres de l’ADSU, il avait expliqué comment il avait fait la connaissance d’Ashish Dayal et avait fait la rencontre du constable Arvind Hurrechurn dans le sillage de cette affaire. « Ashish Dayal m’avait dit que pour Rs 100 000 seulement, un policier pouvait transporter de la drogue », avait-il dit dans ses dépositions.

Celui qui avait rédigé ces dépositions, l’inspecteur Bhurdwarje Kurmar Doss, avait été appelé à la barre des témoins. Il devait avancer qu’il lui avait lu ses droits et l’avait confronté aux charges retenues contre lui tout en lui donnant l’avertissement d’usage avant de l’interroger. Kamlesh Radha avait fait des dénonciations dans le cadre de la saisie de deux kilos d’héroïne dans les valises du constable Arvind Hurreechurn à l’aéroport. À la police, il avait expliqué qu’il avait fait la rencontre d’Ashish Dayal en février 2016 et qu’ils se sont tout de suite liés d’amitié. Il rencontrait souvent ce dernier à son domicile ou chez lui.

« Nou ti pe partaz nou bann sekre e Ashish ti rakont mwa tou lor so lavi, swa bann larout bizness ladrog », avait-il confié. C’est ainsi que quelques mois après leur rencontre, Ashish Dayal aurait pris contact avec lui pour un « deal » d’Ouganda. « Il m’avait dit que Gro Derek avait pris contact avec lui pour un gros deal et qu’il faudrait Rs 500 000 pour aller de l’avant avec cette opération. Il m’avait demandé de financer ce projet », devait expliquer Kamlesh Radha aux policiers. Ce dernier avait finalement accepté de lui donner Rs 100 000 et Rs 50 000 de plus par la suite quand le contact d’Ouganda réclamait plus d’argent pour aller de l’avant avec le deal. C’est un dénommé James qui faisait la liaison et leur aurait fait comprendre que cette affaire ne concernerait pas Gro Derek désormais, mais uniquement Ashish Dayal et lui.

Kamlesh Radha, revenant sur les détails de cette transaction, avait expliqué qu’il avait accompagné Ashish Dayal pour rencontrer quelqu’un de l’ADSU et c’est ce dernier qui allait faire les démarches pour trouver les personnes qui allaient transporter de la drogue. Il avait rencontré cette personne de l’ADSU mais ne connaissait pas son identité. « L’officer de l’ADSU avait pris contact avec une autre personne qu’il appelait un contracteur et c’est lui qui avait fait les démarches pour trouver les transporteurs », dit-il. Et de faire ressortir : « Linn donn nou konfians ki fason polisye fer pou amenn la drog pa pou ena problem. Lin dir nou 200 poursan ladrog pou rantre. Lin explik nou ki bizin Rs 1 M pou sa traze la. Rs 1 M par valiz ladrog. Si pou fer enn kou voyaz bizin Rs 2 M, enn polisye zis dan Rs 100 000 kav amen la drog. Diferans Rs 900 000 nou pey ar kas la drog. » Ils sont alors tombés d’accord sur cette transaction. Par la suite, le couple qui avait été choisi pour transporter la drogue aurait pris la fuite avec de l’argent, laissant le travail inachevé. C’est ainsi que le constable Arvind Hurreechurn aurait été cité pour transporter de la drogue.

L’inspecteur Bhurdwarje Kurmar Doss poursuivra la lecture des dépositions en cour demain. Kamlesh Radha est poursuivi devant les assises pour avoir financé, à hauteur de Rs 750 000, l’importation de deux kilos d’héroïne entre juillet et octobre 2016. La valeur marchande de la drogue s’élève à Rs 35 millions. Kamlesh Radha avait fait des dénonciations dans le cadre de la saisie de deux kilos d’héroïne dans les valises du constable Arvind Hurreechurn à l’aéroport. Toute cette affaire avait éclaté après l’arrestation dudit constable le 25 octobre 2016, alors qu’il rentrait de Madagascar. Trois jours plus tard, Arvind Hurreechurn avait été retrouvé mort dans sa cellule au centre de détention de Moka.