Photo d'illustration

– Francesco François (45 ans) et Sacha Duval (30 ans) ne sont pas rentrés d’une sortie en mer depuis le 31 août

La National Coast Guard (NCG) a été informée de la disparition de deux pêcheurs, qui ne donnent plus signe de vie depuis le 31 août. Ce n’est que samedi que leurs compagnes ont alerté la police. « Leurs cellulaires sont éteints », disent-elles.

Francesco François (45 ans) et Sacha Duval (30 ans), qui résident respectivement à Grand-Gaube et Baie-du-Tombeau, « sont amis et ont l’habitude de pêcher avec un autre individu de La Gaulette », explique l’épouse de Francesco (34 ans). Cependant, elle dit ignorer l’identité des deux autres pêcheurs, qu’elle ne connait qu’à travers les récits de son époux. Le jour de sa disparition, ce dernier ne lui aurait rien dit sur sa destination en quittant la maison, aux alentours de 7h du matin. « Je me rappelle juste qu’il portait une jaquette bleue. Li dir mwa li pe al lapes », dit-elle.

Francesco François, plus connu comme Dalon, et originaire de Rodrigues, est un expert de la pêche au gros. « Il a l’habitude de rester un ou deux jours en haute mer. » Sauf que cette fois, ce père de quatre enfants n’a pas donné de détails sur sa sortie en mer. « Li abitie al lapes La Gaulette. Zot al lapes a trwa », déclare son épouse.

Sacha Duval, lui, n’a rien dit à son épouse (27 ans) en quittant la maison le 31 août dernier. « Mo ti pe ankor dormi ler li kit lakaz », explique cette coiffeuse à la police. En se levant, elle dit avoir cherché son mari partout, avant de se rendre compte que son équipement de pêche n’était pas dans la maison. Elle a alors compris que Sacha Duval était parti en mer. Elle a tenté de rentrer en contact avec lui, mais sans succès.

La jeune femme dit ne s’être inquiétée qu’au bout du troisième jour, car non seulement il n’était pas revenu, mais il ne prenait pas non plus les appels téléphoniques. Aussi s’est-elle rendue à la police de Baie-du-Tombeau pour rapporter sa disparition. Seul problème : elle ne connait pas grand-chose des amis pêcheurs de Sacha Duval.

En ce qui concerne l’habitant de La Gaulette cité par l’épouse de Francesco Francois, la police ignore toujours son identité. Le message signalant la disparition des pêcheurs a dès lors été communiqué aux différentes unités de la NCG dans le Nord et l’Ouest, mais la police n’a pu déclencher aucune opération, car ignorant précisément dans quelle direction les victimes avaient pris la mer. Les gardes-cotes ont cependant été appelés à faire preuve de vigilance lors de leurs patrouilles en mer.