La police est à la recherche de l’automobiliste ayant mortellement fauché de Joelle Chavri (35 ans) dimanche soir sur la route La Salette, à Lower Vale. Lolo, un ami qui accompagnait la victime, a été entendu par la police lundi. Il dit penser que le véhicule impliqué dans ce délit de fuite est une Suzuki Swift. La police, de son côté, examine les différentes images des caméras de la Safe City de la région pour remonter jusqu’au suspect.

C’est aux alentours de 22h ce jour-là que la police de Plaine-des-Papayes s’est rendue sur les lieux de l’accident, où ils ont trouvé la victime gisant dans une mare de sang avec des blessures à la tête. L’accident se serait déroulé peu après 20h30, mais Joelle Chavri n’avait reçu jusque-là aucune aide. Lolo a expliqué aux enquêteurs qu’ils étaient ivres, mais qu’aucun véhicule ne s’est arrêté pour porter secours à son ami.

Ne sachant pas trop faire, car état en état d’ébriété, le témoin dit avoir immédiatement été chercher de l’aide chez une quadragénaire de Lower Vale, qui emploie la victime comme gardien pour surveiller son champ, situé dans la localité. Cette dernière, d’ailleurs, avait accepté que Joelle Chavri occupe une petite maison en tôle, où venait de temps en temps son ami, Lolo. Aussitôt avertie de l’accident, la quadragénaire a appelé la police. Et ce n’est qu’après l’arrivée des policiers que le Samu a été alerté et qu’un médecin a ensuite confirmé le décès du gardien. Son corps a été transporté à la morgue de l’hôpital du Nord.

A l’arrivée de la police, Lolo, lui, avait disparu. Aussi la police a décidé d’entendre la quadragénaire, qui a expliqué que les deux amis s’étaient rendus à la plage de Pereybère. À leur retour, dit-elle, tous deux étaient sous l’influence de l’alcool. C’est alors que vers 20h30, ils ont marché en direction de Chemin Vingt Pieds.

La quadragénaire a expliqué aux enquêteurs que le dénommé Lolo l’avait informée du drame à 21h15. La police a aussi noté que le soir du drame, les lieux de l’accident étaient sombres et la route, glissante.

Lundi, la police a enfin pu mettre la main sur l’ami de la victime, pour recueillir sa version. Mais Lolo n’a pu fournir beaucoup de détails, du fait qu’il était ivre au moment des faits. L’enquête se poursuit pour faire la lumière sur ce cas de délit de fuite.