– Il fait part à la MCIT qu’il est au chômage depuis plusieurs mois vu que le championnat est temporairement suspendu

Jean Fabrice Augustin (26 ans), footballeur qui représente la sélection mauricienne et défenseur au sein de l’équipe La Cure Sylvester, a déclaré à la Major Crime Investigation Team (MCIT) qu’il est au chômage depuis plusieurs mois car le championnat est temporairement suspendu. Il a été arrêté la semaine dernière dans le sillage de l’enquête sur le meurtre de Jean Deveaux Augustin (56 ans).

La police le soupçonne d’avoir convaincu la victime de quitter momentanément sa maison à Baie du Tombeau pour parler avec les membres d’un réseau de drogue à Karo Kalyptis. Même si le footballeur nie les faits, un des suspects arrêtés dans cette affaire a balancé son nom…

Les limiers avancent que les appels du footballeur vont figurer sur le téléphone de la victime. Jean Fabrice Augustin fait l’objet d’une accusation provisoire de meurtre à ce stade. Il devra donner sa version des faits cette semaine en présence de son avocat Me Rama Valayden.

La MCIT soupçonne qu’un baron de drogue serait derrière le meurtre. Sauf qu’aucun suspect n’a cité son nom. Jean Eric Baptiste, Shayne Wong Ken et Yassar Auliar sont actuellement en détention provisoire. La police accuse ce dernier et Fabrice Augustin d’avoir attiré la victime dans un guet-apens. Elle dispose d’informations que le quinquagénaire aurait volé un colis de drogue du trafiquant et qu’il l’aurait déjà écoulé sur le marché. Pendant plus d’un mois, des proches du trafiquant l’ont rencontré pour le convaincre de rendre l’argent, ce qu’il a catégoriquement refusé.

Pour rappel, Jean Deveaux Augustin avait été séquestré et lynché dans la nuit du 10 au 11 juin 2021. C’est aux petites heures du matin qu’une équipe de l’Adsu avait reçu un appel anonyme et lui est venue en aide. Jean Eric Baptiste a été arrêté alors qu’il tentait de s’enfuir. Jean Deveaux Augustin, lui, l’a désigné comme étant un de ses agresseurs. La victime avait rendu l’âme quelques heures après son admission à l’hôpital Jeetoo. L’autopsie a attribué son décès à un « hemorhagic shock due to multiples contusions ».