Photo d'illustration

La Major Crime Investigation Team (MCIT) recherche un couple de Montagne-Longue qui serait impliqué dans le meurtre de Premduth Ramdin, âgé de 72 ans. Hier, les enquêteurs ont interrogé un premier suspect, Krishna Jeddedu (28 ans), qui a donné un éclairage sur les circonstances de la mort du septuagénaire. Le jeune homme avance que son frère et sa belle-sœur ont l’habitude de se rendre dans la plantation du septuagénaire, non loin de la route Terre-Rouge/Verdun où ils cultivent du cannabis en cachette.

Krishna Jeddedu a expliqué à la police que Premduth Ramdin avait eu vent des activités illégales du couple et qu’il avait menacé de les dénoncer à la police. Or le 16 octobre, Premduth Ramdin est parti inspecter sa plantation de canne et de bananes vers 15h. Selon le jeune homme, son frère et sa belle-sœur étaient déjà sur place et ils arrosaient les plants de cannabis.

Selon Krishna Jeddedu, le couple avait en leur possession un sabre. La police soupçonne qu’une dispute a eu lieu entre les protagonistes et que le septuagénaire a été agressé. D’ailleurs, il portait une profonde entaille à la jambe gauche quand son neveu l’a découvert sur la route. Premduth Ramdin a succombé à une exsanguination alors qu’il était emmené à l’hôpital de Montagne-Longue. Étant inconscient, il n’a pu donner aucun détail sur sa blessure. Dans un premier temps, les soupçons se sont portés sur Krishna Jeddedu qui a souvent été aperçu dans la plantation du septuagénaire.

En plus, ce dernier subissait des vols régulièrement. Mais l’interrogatoire du jeune homme a donné une autre tournure à l’enquête. La MCIT a emmené Krishna Jeddedu à Valton où il a montré aux enquêteurs le lieu où son frère a l’habitude de mettre sous terre ses plantes de cannabis. La police a découvert un arrosoir sur place. Après son interrogatoire, le jeune homme a été autorisé à rentrer chez lui.

Entre-temps, une équipe s’est rendue chez le couple qui était absent. Ce dernier est activement recherché. À noter qu’en dépit de son âge, Premduth Ramdin était toujours très actif et s’occupait de sa plantation. Le 16 octobre, il a quitté sa maison à bicyclette pour inspecter ses terres. Deux heures plus tard, son neveu l’a découvert dans la rue avec une entaille à la jambe. Il était inconscient, mais respirait toujours. Le neveu l’a alors transporté à l’hôpital de Montagne-Longue où il a rendu l’âme peu après. La police a été alertée.

Dans un premier temps, les policiers ont cru qu’il s’était blessé par lui-même. Mais le médecin légiste a confirmé que la blessure avait été l’œuvre d’une tierce personne. Le dossier a alors été remis à la MCIT qui a questionné l’entourage de la victime avant une première interpellation, hier. L’enquête se poursuit sous la supervision de l’ASP Seebaruth.