Le second (à g) et le capitaine du Wakashio en cour de Port-Louis le mardi 18 août

Le capitaine du MV Wakashio, Sunil Kumar Nandeshwar, qui fait face à une accusation provisoire pour « endangering safe navigation of a vessel » devant la Cour de district de Port-Louis, comparaîtra à nouveau devant cette instance le 15 septembre. Lors de la dernière séance, Me Yousouf Mohamed, SC, a demandé à la cour d’avaliser son retrait comme avocat du capitaine, du fait que ce dernier l’ait informé qu’il ne souhaitait plus retenir ses services. C’est Me Ilshad Mansoor qui représente désormais le capitaine.

L’homme de loi devait demander que son client recouvre la liberté provisoire. L’inspecteur Ramdony du CCID, appelé à la barre des témoins, était venu expliquer devant le magistrat que l’enquête policière était toujours en cours, étant « une affaire hautement complexe ». Il a objecté à la demande de remise en liberté et a demandé deux semaines additionnelles pour compléter l’enquête. Son second, Hitihamillage Subodha Janendra Tilakaratna, a, lui, aussi réclamé sa remise en liberté, par le biais de son avocate Me Amira Peeroo. Les deux prévenus avaient été interrogé « under warning » aux Casernes centrales, le 18 août dernier, avant d’être placés en état d’arrestation et conduit en Cour de district de Port-Louis, où ils répondent d’une accusation provisoire de « unlawful interference with the operation of a property of a ship likely to endanger its safe navigation », sous les articles 5 (1) (b), (2) et 9 de la Piracy and Maritime Violence Act 2011.