Un remorqueur au large de Poudre d'Or le mardi 1er septembre à la recherche des disparus du Tug SIr Gaetan

Le fils de la victime aura 25 ans ce week-end

La famille Addison est révoltée après le décès de Sylvain Addison (62 ans) en mer à Poudre D’Or.  Alors que le corps du skipper a été découvert à 02h40 mardi matin, les proches ont été informés de la nouvelle qu’aux alentours de 8 heures.

« Personne à la Mauritius Ports Authority ne nous a informés que Sylvain a eu un problème sur le remorqueur et si son cadavre a été retrouvé. Ce n’est que le matin qu’un proche s’est rendu au siège de la MPA où un officier lui a alors confirmé la nouvelle », indique la belle-sœur de la victime, Missie Lewis, très remontée contre la direction générale de la MPA.

« So madam inn gagn nouvel lor rezo sosial. Personn pa inform lafami seki inn arive. Kadav so misie dan lamorg, person pa fer kone », dit-elle. L’indignation est encore plus grave contre la MPA d’autant plus que le frère du skipper était à bord du tug Sir Edouard, parti porter assistance au Sir Gaëtan. Il ne savait pas que Sylvain Addison travaillait à bord et devait confier à ses proches par téléphone l’opération qui s’est déroulée dans la nuit de lundi à mardi.

Ce n’est qu’en revenant à terre qu’il a eu la nouvelle du décès du sexagénaire. « Les autorités ont fait preuve d’un manque de respect envers notre famille », a indiqué Marco, beau-frère de la victime. Les proches du skipper avancent que c’est lundi matin qu’il a été informé qu’il devait se rendre à Pointe-D’Esny. « Li abitie al lor lamer ek li retourne tanto. Parfwa kan li al lwin, li retourne inpe pli tar », avancent ses proches.

Étant un professionnel, Sylvain Addison évoquait rarement ses déplacements en mer. Ainsi, personne n’était au courant qu’il s’était rendu à Pointe-d’Esny et il n’a pas contacté ses proches lorsque le tug Sir Gaëtan a eu de graves difficultés en mer. « Sylvain était quelqu’un de discret, mais très familial. Il ne parlait pas trop de son travail. C’était quelqu’un d’ordinaire avec un grand coeur », explique sa belle-soeur. La victime avait prévu d’assister à une petite fête ce week-end pour célébrer les 25 ans de son fils, Shane Addison.

Malgré la douleur de perdre un être cher, les proches de Sylvain souhaitent que toute la lumière soit faite sur toute cette affaire. « S’il n’y avait pas le MV Wakashio, Sylvain serait en vie. Il est impératif d’établir ce qui s’est passé. Est-ce que le remorqueur (sir Gaëtan) était en bon état et pouvait faire ce trajet et ainsi tirer le barge? », se demande Marco. Les Addison réclament que les autorités leur disent la vérité et veulent que les responsables de ce drame soient sanctionnés.