La pétition électorale déposée par Cader Sayed-Hossen pour contester les élections dans la circonscription No 15 sera prise sur le fond cette semaine. Après l’échange des affidavits et un jugement interlocutoire défavorables aux élus, le procès pourra enfin être entendu.
Après celle d’Ezra Jhuboo, c’est la deuxième pétition électorale qui sera entendue “on merits” parmi les dizaines restantes.

Dans un jugement rendu le 27 janvier, la Cour a rejeté la demande du Private Parliamentary Secretary (PPS) Gilbert Bablee de mettre en suspens la pétition électorale déposée à son encontre par Cader Sayed-Hossen. Le PPS avait demandé le gel de la pétition électorale en attendant que la Cour suprême se prononce sur la demande de “judicial review” qui avait été faite par Roshi Bhadain.

Les juges Benjamin Marie Joseph et Ratnah Seetohul-Toolsee devaient retenir que cette motion n’avait plus sa raison d’être vu que la Cour suprême avait déjà rejeté la demande de Roshi Bhadain dans un jugement antérieur le 20 octobre 2020. Gilbert Bablee avait aussi demandé aux juges de “strike out” les paragraphes 13 à 16, 28 à 39, 41 et 43 de la pétition électorale de Cader Sayed-Hossen vu que, selon lui, ils sont « frivoles et vexatoires ».