L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) a procédé à une nouvelle arrestation dans le sillage de l’enquête sur la saisie de Rs 3,6 milliards de drogue à Pointe-aux-Cannoniers. Nooresh Gurroby, 32 ans, résidant à Grand-Baie, est en détention « in communicado » depuis hier. Il a été trahi par un nombre excessif d’appels téléphoniques qu’il a passés avec son cousin Ritesh Gurroby durant la dernière semaine d’avril.

L’ADSU estime que Nooresh Gurroby serait un protagoniste clé dans ce réseau et qu’il est impliqué dans toutes les activités se déroulant en mer pour le compte de Ritesh et surtout Nitiraj Gurroby, plus connu comme Niresh. Il devient le quatrième membre de la famille Gurroby qui se trouve sous les verrous avec les frères Ritesh et Nitiraj, de même que leur cousin Nogesh. Nitesh Gurroby est, lui, toujours en détention préventive après son arrestation par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC). À ce stade, très peu d’informations ont transpiré quant à l’éventuelle implication de Nooresh Gurroby sur la saisie de ce super cargo de drogue. La police sait qu’il a l’habitude de naviguer avec les bateaux de Ritesh et Nitesh dans le Nord. La police a prévu de l’inculper en justice la semaine prochaine.

Quant au suspect Garry Joumont, il nie toujours toute implication dans cette saisie de drogue. Les informations fournies par Siwdanand Rawah, gardien du terrain des Gurroby à Pointe-aux-Canonniers, seraient en pleine phase de vérification.

r

Du côté de l’ICAC, les parts investies sur des chevaux Carlton Heights, Wendylle et Shadowing continuent à mobiliser l’attention de l’équipe de Navin Beekarry. L’entraineur Amar Sewdyal a été convoqué au Reduit Triangle jeudi après-midi pour des compléments d’informations sur le paiement par transfert bancaire effectués par Nitesh et Ritesh l’année dernière. Amar Sewydal n’a pas été inquiété à ce stade. La semaine prochaine, les enquêteurs ont prévu d’importants développements sur cette affaire, surtout après l’interrogatoire de Komal Anand Ramdoo, considéré comme étant l’homme qui aurait financé les frères Gurroby dans les milieux proches de l’investigation. Il n’est pas à écarter que l’ICAC sollicite un Attachment Order sur ses avoirs dans les jours à venir. Les enquêteurs ont noté plusieurs transactions financières portant sur de gros montants entre lui et les compagnies de pêche détenues par les frères Gurroby.