L’équipe de l’inspecteur Ramchurn de l’Anti Piracy Unit a interpellé le propriétaire d’un Music Shop, âgé de 58 ans, pour infraction à la Copyright Act. La police a monté une opération hier pour le prendre en flagrant délit. C’est un producteur et DJ de 42 ans, jouant sur la scène locale et internationale qui a porté plainte contre lui aux Casernes centrales.

Cet habitant de Flic-en-Flac a déclaré à la police qu’il a travaillé sur une bande sonore depuis plusieurs mois et qu’il l’a même enregistré auprès des autorités locales. Il précise qu’il projetait de faire jouer cette musique dans des boîtes de nuit à Maurice et en France. Sauf qu’il a eu des informations selon lesquelles sa musique était en vente illégalement dans ce Music Shop, situé rue Farquhar, Port-Louis. Il dit ignorer de quelle façon le suspect a pu mettre la main sur la bande.
Dans un premier temps, un policier sous couvert de l’anonymat s’est rendu sur place et n’a décelé aucune vente de CD piraté. L’APU a alors monté une opération hier, demandant au plaignant d’effectuer un “test purchase” étant donné qu’il reconnaîtra sa musique.

Le suspect a alors remis un “pen-drive” au producteur, qui lui a demandé de mettre la musique pour qu’il l’écoute. Il a ainsi authentifié son oeuvre et devait signer la police. Les enquêteurs ont alors fouillé le Music Shop, où ils ont saisi deux “pen drives”. Ils n’ont pas saisi d’autres objets, n’ayant pu déterminer si les autres oeuvres mises en vente ont eu l’autorisation de leurs auteurs. Après son arrestation, le suspect a été conduit aux Casernes centrales où, après enquête, il a été relâché sur parole. Il est attendu ce jeudi au tribunal de Port-Louis, où il doit faire face à une accusation provisoire de « breach of Copyright Act ». Cette enquête se déroule sous la supervision de l’ASP Hossanee.