Quatre surintendants de police ont été transférés dans d’autres divisions cette semaine. Ils ont été appelés à relever certaines responsabilités au sein des unités concernées. Ainsi, le SP Sailesh Kumar Behary quitte l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) de la Northern Division pour assumer le poste de Sub-Divisional Commander du Nord. Il épaulera l’ACP Rajcoomar Seebah dans sa tâche. Alors que le SP Kistnasamy Armoogum quitte la Metropolitan Sud pour devenir le nouveau lieutenant du DCP Hemant Kumar Jangi au Central Criminal Investigation Department (CCID).

De son côté, le SP Sanil Seenanan quitte l’Emergency Response Service (ERS) pour assumer les fonctions de Sub-Divisional Commander à la Metropolitan Division Sud. Tandis que c’est l’ASP Pooballen Poinoosawmy qui a été appelé à être l’Officer-in-Charge de l’ERS pour le moment. À un échelon inférieur, deux sergents de la Northern Division ont également été informés de leur transfert. Le sergent Samynaden quitte la CID de Pamplemousses pour la CID de Piton tandis que le sergent Seeruttun a fait le chemin inverse. S’agissant des constables, deux membres de la Special Mobile Force ont été informés de leur nouveau “posting” à la Police des Jeux (PDJ) qui tombe sous la tutelle du CCID. Depuis que le public a eu accès au Champ-de-Mars la semaine dernière, les Casernes centrales comptent augmenter le personnel de la PDJ dans les prochains jours. Alors que deux autres constables et une Woman Police Constable de la Northern Division ont été transférés au poste de police de Terre-Rouge, au Metropolitan Sud et au Piton Divisional Headquarters respectivement. Une source au Police Headquarter avance que « ces transferts n’ont rien de punitif ». Et que « les policiers d’un rang supérieur ont été appelés à prendre plus de responsabilités ».

Selon la même source, un remaniement au sein de certaines unités comme l’ADSU est à l’étude dans l’entourage du commissaire de police Khemraj Servansingh. « Nous sommes en présence d’informations sur certains policiers. Nous allons agir en temps voulu. » À noter que l’équipe du DCP Bhojoo est sous les feux des projecteurs depuis quelques semaines déjà avec des problèmes concernant le “reward money” à des informateurs, la perquisition d’une équipe de l’ADSU dans une agence de voyages ou encore certaines zones d’ombre autour de l’arrestation de John Brant Vivien à Cité-Sainte-Claire en mai.