Farihah Ruhomaully a été remise en liberté vers 13h après avoir été arrêtée dans la matinée, jeudi 23 juillet, par une équipe de la CCID suite à un post publié sur Facebook à l’égard de la PPS Tania Diolle.

Après plusieurs heures d’interrogatoire, la police n’a pas objecté à sa remise en liberté. Farihah Ruhomaully a été conduite au tribunal de Rose-Hill pour son inculpation provisoire sous l’Information and Communication Technology Act.

« Attendons voir maintenant quels seront les développements », a fait ressortir son représentant légal à leur sortie des Casernes centrales.

A savoir que l’époux de Farihah Ruhomaully, Hassenjee Ruhomaully, est également entendu par les policiers.

Ce n’est pas la première fois que ce couple est interpellé par les autorités. En 2016, Farihah Ruhomaully et Hassenjee Ruhomaully avaient été arrêtés pour un post sur l’ancien ministre Showkutally Soodhun. L’affaire a été rayée en cour.