Deva Virahsawmy

L’ex-ministre de l’Environnement, Deva Virahsawmy, a été interrogé “under warning” hier par l’ICAC suite à une lettre anonyme l’accusant d’avoir approuvé un Environmental Impact Assessment (EIA) Licence pour un projet de villa de 170 résidences à Roches-Noires sur 35 hectares.

Les enquêteurs sont en présence des accusations selon lesquelles Deva Virahsawmy aurait fait « accélérer les procédures », alors qu’il était ministre entre 2005 et 2010, pour que le promoteur puisse bénéficier de ce document pour démarrer la construction. Par la suite, il aurait bénéficié d’un rabais pour l’achat d’une villa du même promoteur à Roches-Noires.

L’équipe de Navin Beekarry est en possession des documents saisis au ministère de l’Environnement par rapport à ce projet. La « rapidité » avec laquelle l’EIA License a été approuvé interpelle l’ICAC. Au cours de son interrogatoire hier, Deva Virahsawmy a nié être intervenu en faveur du promoteur et ajoute être « victime d’un complot visant à nuire à ma réputation ».

Lors de son interrogatoire, il a expliqué les étapes menant à un EIA Licence et avance que c’est un “board” indépendant qui prend cette décision et que le ministre n’est pas impliqué. Concernant l’achat d’une villa sur place, l’ex-ministre de l’Environnement a nié toute maldonne. Deva Virahsawmy a été autorisé à repartir après son interrogatoire, mais un nouveau rendez-vous sera fixé pour une autre séance d’interrogatoire, où il devra apporter des documents relatifs à l’achat de la villa et les versements d’argent effectués.