La Criminal Investigation Division (CID) de Quatre-Bornes a appréhendé un policier de la Special Mobile Force (SMF) âgé de 22 ans ainsi que trois de ses amis, qui ont volé un infirmier de 38 ans dans la soirée de vendredi dernier.

Le plaignant, résidant Rivière-du-Rempart, avait quitté sa maison ce soir-là pour se rendre aux funérailles d’un proche, à Vacoas. Sur le chemin du retour, il a emprunté la route principale de Quatre-Bornes avec l’intention de gagner l’autoroute. Mais en arrivant près du marché de la localité, il a dû emprunter une déviation installée du fait de travaux sur la route. Le trentenaire est alors passé par des routes latérales et s’est perdu.
Il s’est arrêté non loin de La Louise, où il a demandé son chemin à une piétonne. Entre-temps, une voiture noire est arrivée et le conducteur lui a lancé des jurons, l’accusant de bloquer la route. L’individu s’étant présenté comme un policier de la CID, le plaignant a décidé de lui laisser le passage.

Le conducteur lui ayant dit qu’il était policier, l’infirmier l’a suivi et lui a fait signe de s’arrêter afin de lui demander son chemin. Le policier de la SMF, qui était au volant, ainsi que ses trois amis sont ensuite descendus du véhicule mais n’ont pas laissé le temps au trentenaire de s’expliquer, croyant qu’il voulait en découdre avec eux à la suite de l’incident survenu un peu plus tôt. À travers la fenêtre de la portière, ils auraient alors arraché un sac du plaignant, qui contenait son passeport et une somme de Rs 50 000. Après quoi ils sont repartis en l’insultant.

L’infirmier a pensé que les suspects étaient tous policiers et s’est donc rendu au poste de police de Quatre-Bornes pour se plaindre. Mais une fois sur place, il a appris qu’aucune équipe de la CID n’était sortie. Accompagnés de la victime, des policiers ont alors patrouillé la ville, où ils sont tombés sur le petit groupe dans la région de Saint-Jean.
La victime les a immédiatement identifiés. Les enquêteurs ont confirmé que le conducteur de la voiture noire était bien un policier de la SMF comptant deux ans de service au sein de la force policière. Comme il sentait l’alcool, ses collègues l’ont soumis à un alcootest qui s’est avéré positif avec 74 mg d’alcool. L’ASP Oomeer a ensuite donné des instructions pour le placer en cellule de dégrisement.

Ses amis, un menuisier (32 ans), un technicien (33 ans) et un agent d’assurances (33 ans) ont tous été soumis à un interrogatoire serré. Seul le dernier nommé a été arrêté. La police le soupçonne d’avoir pris le sac de l’infirmier. L’objet volé a d’ailleurs été récupéré par la CID de Quatre-Bornes. L’enquête se poursuit sous la supervision du surintendant Bansoodeb.