L’équipe des Avengers, menée par Me Rama Valayden, a rencontré le commissaire de police, Khemraj Servansing, pendant une heure aux Police Headquarters. Le temps pour les avocats de passer en revue la situation de la sécurité dans le pays. Leur première requête est que la police nomme un consultant pour retirer les images de la Safe City par rapport aux cas de morts suspectes, comme celles de l’agent du MSM Soopramanien Kistnen et du fonctionnaire Pravin Kanakiah.

Leur autre requête concerne la nomination d’un consultant qui prendrait possession des “incoming”, “outgoing” et des SMS de Soopramanien Kistnen. « Nou panse ena “tampering” ek “cover-up” pou sa de institision ki nou fek koze », disent-ils. La troisième demande des Avengers est de mettre un “public reward” afin que les membres du public, détenant des informations sur les cas mentionnés ci-dessus, puissent les remettre à la police. Les avocats remettront aussi une vidéo aux Police Headquarters faisant état de la présence d’un escadron de la mort dans le pays. « J’espère que le commissaire de police fera son enquête à la lumière de cette vidéo », dit Me Rama Valayden.

Évoquant des cas de décès suspects survenus cette année, l’avocat Anoup Goodary se dit prêt à soumettre une liste à la police, de même que certaines informations qui pourraient être connectées à ces affaires. Roshi Bhadain a déclaré que l’équipe des Avengers « ne peut dévoiler tout » ce dont ils ont discuté avec la police, car « nous avons partagé des informations sensibles ». Et d’ajouter : « Nous avons discuté de certains éléments avec le commissaire de police dans l’affaire Kistnen, et ce dernier a aussi partagé des informations avec nous. » Il estime par ailleurs que le cas de Soopramanien Kistnen « démontre le fonctionnement de tout un système ». Ajoutant : « Li koumans depi bann dimounn depi lao, apre nou ena enn sistem kot pe donn bann kontra. Deziem nivo, ena bann biznesman ki pe gagn par Rs 300 a Rs 400 M. Li vinn enn sistem de koripsyon. »

Il poursuit : « Anba sa, ena bann azan, sef azan. Apre ena bann zafer ki deroule kot vinn rod kitsoz apre eleksyon. Ena enn sistem pe deroule ant bann o pouwvar ek bann roder bout. Anba tou sa gagn bann asasina. » Roshi Bhadain dit avoir demandé à Khemraj Servansing de saisir cette occasion « pou met prop dan lil Moris ». À la fin de la rencontre, les avocats ont exprimé leur satisfaction de son déroulement. Tout en souhaitant que la police « travaille en collaboration avec les personnes de bonne intention » pour la sécurité du pays.