photo illustation

Les Casernes centrales ont déployé plusieurs unités de la police hier pour une opération anti-drogue, qui a débuté à Roche-Bois avant de terminer à Grande-Rivière-Nord-Ouest. Cinq suspects ont été arrêtés et plus de Rs 5 M de drogue ont été saisies lors de cet exercice.

Plusieurs unités de la police, dont l’ADSU, le Groupement d’intervention de la police mauricienne, la Special Support Unit et la Special Mobile Force, se sont rendues à Roche-Bois hier en apprenant que des “dealers” écoulaient de la drogue dans le périmètre. Les policiers ont barricadé la rue St-Famille avant de perquisitionner d’un jeune de 22 ans, connu comme « Gro Derek » et qui a été pris en possession de 1 600 tablettes de psychotrope, un plant de cannabis et 18 graines de cannabis. Le jeune homme dit s’être procuré les psychotropes chez un soudeur de 25 ans, qui habite à quelques mètres plus loin.

La police a alors débarqué rue Eugene Baxipia pour fouiller la maison de ce soudeur, où 192 pilules de psychotrope ont été saisies, de même que 14 doses de cannabis et une somme de Rs 13 125, soupçonnée de provenir d’un trafic illicite. Comme il n’était pas en possession d’une prescription médicale, l’ADSU l’a embarqué pour un interrogatoire. Entre-temps, les policiers ont mis la main sur un maçon de 46 ans, qui marchait dans la rue à l’allure louche. Il a été soumis à une fouille lors de laquelle 30 doses de drogue synthétique ont été saisies sur lui.

Alors que les policiers s’affairaient à « nettoyer » le quartier, ils ont reçu des informations selon lesquelles un gardien de sécurité de 20 ans, résidant Camp-Chapelon, alimenterait cette région en drogue synthétique. Une équipe de l’ADSU s’est ainsi rendue chez lui, alors qu’il était en compagnie d’un chômeur de 28 ans dans la rue, attendant des clients. Environ 50 doses de drogue synthétique ont été saisies sur eux. Le jeune de 20 ans a dénoncé son ami comme étant son fournisseur.

L’ADSU a emmené le chômeur de 28 ans chez lui, à Grande-Rivière Nord Ouest, où les policiers ont mis la main sur Rs 4,2 M d’héroïne cachées dans la chambre du suspect, de même qu’une certaine quantité de cannabis. L’individu n’a rien voulu dévoiler sur la provenance de ces drogues. Les suspects ont tous été conduits au quartier général de l’ADSU et ont été placés en détention. Ils sont tous attendus au tribunal de Port-Louis ce jeudi pour leur inculpation provisoire. À noter qu’il n’y a eu aucun incident majeur lors de cette opération policière hier après-midi.